(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Tourisme-Coopération: Haïti mêlée à la sauce béninoise

Source Godson LUBRUN | hpnhaiti.com

Une délégation haïtienne composée de cadres du ministère du tourisme d’Haïti et du Bureau Nationale d’Ethnologie expérimente la culture béninoise du 10 au 20 janvier 2017. Ce périple au Bénin lance déjà les membres de la délégation dans des partages édifiants et apprentissages captivant devant renforcer Haïti  à travers son tourisme et sa culture.

Deux pays de deux continents différents et géographiquement opposés, Haïti et Bénin, se sont engagés dans des intenses échanges et partages interculturels. Ces séances de mise en commun haïtiano-béninois, se réalisent en marge de la 24 e célébration de la fête nationale du vodou (10 janvier) au Bénin. Dans ce pays, tiennent également lieu les rencontres d’ici et d’ailleurs du Laboratorio arts contemporains. Haïti a reçu l’invitation et répondu à l’appel à travers  une délégation conjointe composée du Ministère du Tourisme (MDT) et du Bureau National d’Ethnologie (BNE).

Le Bénin situé en Afrique de l’ouest regorge de nombreux traits semblables à Haïti. Côté mémoire et esclavage colonial, les deux pays partagent une même tranche d’histoire. À travers, le vodou précisément les leçons apprises par la délégation venant d’Haïti sont évidentes.Au Benin aujourd’hui,le vodou est en nette présentielle et incontournable, les hauts lieux d’histoires de conservation des valeurs ancestrales constitueront le socle de ce qu’Haïti pourra se servir dans le cadre de la valorisation de son patrimoine tant matériel qu’immatériel.

Le secteur touristique haïtien également  tirera énormément profit de cette mission au Bénin. En effet, ce pays reçoit des dizaines de milliers de visiteurs chaque année notamment à l’occasion de la fête nationale du vodou. L’industrie artisanale en plein essor. L’État s’est organisé à créer dans chaque commune un village d’artisanats. Cet acte, vise à organiser les artisans et à mieux gérer les devises injectées par les visiteurs dans ce pays ; constate-t-on.En fait, l’originalité et la préciosité de l’artisanat béninois réside dans l’offre. Cette offre empreinte d’authenticité et de produits touristiques typiques résiste aux pressions de toutes sortes du temps et même des cultures occidentales.

Par ailleurs, la culture haïtienne a fait vibrer les scènes au Bénin. Musique et photographie d’Haïti  se sont distinguées dès la première semaine dans la programmation des rencontres d’ici et d’ailleurs du Laboratorio. À date, les prestations respectives de l’artiste haïtien Houngan, Erol Josué et l’exposition des œuvres réalisées sur le vodou de Josué Azor sont remarquables. Le mardi 10 janvier, jour-J du vodou, à l’esplanade du musée historique de la cité considérée comme étant la capitale mondiale du vodou « Ouidah », Erol a fourni un spectacle en live avec accompagnement de certains musiciens et artistes béninois.Le géant de la scènebéninoise, voix du vodou, Djababah, a offert son support vocal à l’artiste haïtien. Un spectacle qui a drainé la grande foule avec dans l’assistance des rois de différents groupes vodous.

Dans la foulée, Josué Azor, a présenté la quintessence de son œuvre dans une exposition de photos sur le vodou haïtien.Ce vernissage baptisé « racines » a lieu dans les jardins de l’Institut français du Bénin. Le photographe dans des prises inéditesréalisées en 2011 a passé en revue les moments les plus forts d’une cérémonie du vodou du terroir.

 

About the Author

Leave a Reply

*