USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Un monument pour le sport féminin en Haïti, le Musée des femmes d’Haïti propose !

Du football en passant par l’athlétisme, la natation, le tennis, le volleyball, la boxe et tous les sports retenus lors des différentes compétitions sportives nationale, régionale et mondiale, en dehors des Jeux olympiques, ce monument devra servir à rendre un hommage aux femmes d’origine haïtienne, disparues et victimes dans leur parcours sportif. Le Musée des femmes d’Haïti se prépare à organiser bientôt la première exposition sur l’histoire du sport féminin en Haïti.
https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?guci=2.2.0.0.2.2.0.0&client=ca-pub-4241689560592675&output=html&h=90&slotname=5947988144&adk=2699221565&adf=3983046278&pi=t.ma~as.5947988144&w=728&lmt=1611409698&psa=1&format=728×90&url=http%3A%2F%2Flenational.org%2Fpost_free.php%3Felif%3D1_CONTENUE%2Fsports%26rebmun%3D2653&flash=0&wgl=1&adsid=NT&dt=1611405134279&bpp=3&bdt=1712&idt=9231&shv=r20210120&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D390beb418d64373b-223e5abc9fc5008a%3AT%3D1611404346%3ART%3D1611404346%3AS%3DALNI_MbgeMcROOWXw_5nIEmhDpu9AvYSeg&prev_fmts=0x0%2C728x90%2C728x90%2C728x90&nras=1&correlator=7984972713127&frm=20&pv=1&ga_vid=1749686903.1611404345&ga_sid=1611405137&ga_hid=848265550&ga_fc=0&u_tz=-300&u_his=1&u_java=0&u_h=1080&u_w=1920&u_ah=1040&u_aw=1920&u_cd=24&u_nplug=0&u_nmime=0&adx=451&ady=1886&biw=1903&bih=938&scr_x=0&scr_y=0&eid=42530672%2C21066433%2C21068769%2C21069815&oid=3&pvsid=2910124873490015&pem=58&ref=http%3A%2F%2Flenational.org%2Findex.php&rx=0&eae=0&fc=1920&brdim=-8%2C-8%2C-8%2C-8%2C1920%2C0%2C1936%2C1056%2C1920%2C938&vis=1&rsz=%7C%7CopeEbr%7C&abl=CS&pfx=0&fu=8192&bc=23&ifi=4&uci=a!4&btvi=3&fsb=1&xpc=ouoXIMAznS&p=http%3A//lenational.org&dtd=M

Durant les trois dernières décennies, le sport féminin haïtien a pris un nouvel élan tant au niveau national, régional et international, en dehors de la diaspora. Derrière les différentes formes d’hommage officiel, médiatique et populaire, certainement occasionnel et éphémère, il nous faut des actions plus durables et symboliques, plus imposantes et permanentes pour rappeler ces gloires féminines, et encourager les filles à pratiquer le sport pour leur santé, comme loisir, et surtout comme l’une des activités professionnelles parmi les plus valorisantes. D’où l’importance de voir ériger une statue à l’avenir en Haïti, un premier monument dédié à la promotion du sport féminin dans le pays de Mona Merat, de MelchieDaelleDumornay, des sœurs Gauthier, etc.

Dessiner le prochain monument dédié au sport national, en particulier au sport féminin, telle est l’invitation qui est lancée aux jeunes amateurs et professionnels du dessin, des arts plastiques et de l’architecture, qui vont d’abord s’informer sur les différents monuments déjà existants dans ce secteur, et d’autres œuvres des arts plastiques, photographiques, architecturaux et visuels des plus influentes et inspirantes, pour ensuite concevoir et proposer leurs œuvres dans des positions et des expressions inédites, des postures et des épreuves nouvelles.

Dans le cadre du cours des arts plastiques dispensé au lycée Marie Jeanne, des filles en classe de secondaire de cet établissement scolaire seront parmi les premières à bénéficier d’une intervention de Dominique Domerçant, promoteur de ce prochain monument dédié aux filles et aux femmes athlètes haïtiennes. Parallèlement, une exposition au Musée des femmes en Haïti est en préparation autour de l’histoire du sport féminin en Haïti.

Des personnalités avisées du secteur, telles des anciennes athlètes de renom et des femmes responsables des institutions sportives, telles Valiolla Saint-Louis Gilmus, Marina Gourgue, parmi d’autres commencent déjà à partager leurs souvenirs, expériences et contributions dans l’histoire et l’évolution du sport féminin en Haïti et dans la diaspora, rassure l’initiateur de ce concours de dessin du premier monument pour le sport féminin en Haïti.

Des valeurs comme le courage et la gloire, la dignité et la combattivité, créativité et l’originalité devront contribuer dans la représentation de l’œuvre qui sera retenue.

Dominique Domerçant est l’initiateur de ce nouveau concours de dessin, vingt ans après avoir créé à Haïti Tec, en 2001, le prix Lesly Délatour et le prix Claude Ewald, treize ans après avoir organisé le concours national de portraitiste en Haïti, en 2008, parmi ses nombreuses initiatives culturelles inédites et socialisantes. Cette fois-ci, c’est le sport féminin haïtien qui va bénéficier de cette nouvelle contribution de cet éducateur pluridimensionnel, diplomate, promoteur de la question de genre, et spécialiste de la culture, qui se passe de présentation. Un beau prétexte pour marquer la journée internationale du sport féminin en Haïti, célébrée le 24 janvier, depuis plusieurs années.

Défendre la place des femmes dans le sport haïtien mérite plus que de simplesplaidoyers. Il faut un monument architectural dans l’espace haïtien, un symbole dans l’imaginaire collectif, une référence pratique dans l’une de nos villes, pour honorer les talents sportifs féminins, comme les athlètes féminines les plus célèbres ainsi que les talents sportifs féminins les plus effacés et oubliées malgré tant de sacrifices et de contribution dans l’histoire et l’évolution du sport national.

Marie Angela Petit-Frère

About the Author

Leave a Reply

*