(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Prosper Avril revient sur la tragédie devant le Fort Dimanche le 26 avril 1986

Source Worlgenson Noël | Le Nouvelliste

 

Livres en folie

 

 

« 26 avril 1986 : tragédie devant le Fort Dimanche » est le titre que nous présente, à la 23e édition de Livres en folie cette année, celui qui fut un acteur privilégié de l’histoire récente du pays, Prosper Avril, ancien général des Forces armées d’Haïti. Alors qu’on ne s’y attendait, le général Avril revient sur un fait, un événement qu’il qualifie lui-même de « tragédie », qui reste indélébile dans la mémoire de plus d’un depuis la fin du 20e siècle. Parce que justement, acteur privilégié de l’époque, Prosper Avril a entendu, vu et vécu. À travers les récits présentés, les témoignages évoqués, les personnages identifiés, l’auteur tente à tout bout de champ d’établir la vérité, du moins ce qu’il sait de « l’événement douloureux » qui, souligne-t-il, avait secoué tout le pays ce 26 avril 1986, alors que les gens organisaient une cérémonie symbolique en mémoire des personnes disparues sous le régime dictatorial de Papa Doc le 26 avril 1963.

Pour la vérité et pour l’histoire, Prosper Avril, qui fut président de la République deux ans après, veut, à travers sa plume, nous offrir sa version des faits, du moins ce qu’il en a appris. En tant que chef d’État, il s’est procuré l’enquête qui avait été diligentée par le grand quartier général des Forces armées d’Haïti sur la question. Environ 30 ans après, le général Avril décide de ressasser les faits en y apportant de nouvelles informations. L’événement tragique s’est déroulé devant le célèbre « Fort Dimanche », connu pour ses atrocités. Beaucoup de victimes, notamment du côté des militaires. Beaucoup de racontars, de rumeurs, de perversions de la réalité, de spéculations, de mésinterprétations, de désinformations, de contre-vérités. D’où le sens de cette parution, considérée par l’auteur comme une mission liée à son devoir de citoyen qui n’entend pas garder son mutisme.

« Je pense qu’il est indispensable de lever le voile sur ce qui s’est passé devant le quartier général du district de Port-au-Prince, communément appelé Fort-Dimanche, le 26 avril 1986, et de partager les informations dont je dispose avec tous ceux que la question intéresse », écrit-il dans cet ouvrage de 272 pages sorti des presses de l’« Imprimeur S.A. » en 2017.

 

 

 

About the Author

Leave a Reply

*