(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

L’économie dominicaine est forte, mais a besoin d’un ajustement fiscal pour soutenir pour soutenir sa dette

Écrit par Etzer S. EMILE / Economiste / etzeremile@gmail.com | Radio Vision 2000

 

 

 

En quelques mots, telle a été la conclusion de plusieurs jours de d’évaluation de la mission du FMI en République Dominicaine.

 

Dans son rapport de mission, le FMI a qualifié l’économie de la République dominicaine de «robuste» toutefois elle nécessite un “ajustement budgétaire significatif” pour assurer que les politiques de viabilité de la dette.

 

“L’assainissement budgétaire devrait être fondé sur une réforme globale afin d’élargir l’assiette fiscale, de simplifier le système fiscal et le rendre plus équitable. Ceci devrait être accompagné par des réformes devant réduire le coût budgétaire du secteur de l’électricité et accroître l’efficacité des dépenses publiques “, a note le FMI dans sa note.

 

Les recommandations sont incluses dans un communiqué publié après la visite d’une mission du FMI en RD, qui estime que l’économie locale va continuer à stimuler la croissance, soutenue par la reprise de la croissance du revenu réel aux États-Unis et d’investissements importants.

 

“Les politiques de croissance fortes, soutenues et prudentes de ces dernières années ont permis d’améliorer les indicateurs sociaux et renforcer la confiance”, a déclaré le FMI sur l’économie dominicaine. Toutefois, le FMI a reconnu que les principaux risques découle de l’incertitude entourant la politique économique et les partenaires commerciaux externes, en particulier les perspectives des États-Unis, les prévisions des prix du pétrole, les taux d’intérêt mondiaux plus élevés que prévu et l’appréciation conséquente du dollar “.

 

Le FMI, tout en reconnaissant que le gouvernement dominicain a énormément amélioré sa situation financière, prévient les autorités de ce pays sur la durabilité et à la viabilité de la dette, en particulier compte tenu du resserrement des conditions financières mondiales. Le FMI reste toute de même très optimistes en ce sens vu qu’il y a des réformes en cours qui doivent renforcer le cadre macro-financier et renforcer la stabilité financière. Le FMI reconnait que les indicateurs financiers du système bancaire dominicain restent solides et il salue les autorités qui continuent à se concentrer pour pallier les carences de la règlementation et de la supervision des institutions financières non-bancaires ».

 

Bref, le FMI donne de bonnes notes à l’économie dominicaine, en attendant l’évaluation de l’économie haïtienne. Nous savons tous que nous sommes pas des élèves aussi brillants que la RD, nous aurons certainement moins de compliments pour n’avoir pas pu relever le niveau des recettes, pour n’avoir pas pu obtenir une croissance plus importante, pour n’avoir pas pu avancer plus rapidement sur les indicateurs sociaux, et enfin pour n’avoir pas pu renforcer le cadre légal et institutionnel. Mais il faut toute de même reconnaitre le renforcement continu de la supervision bancaire et des institutions non bancaire et une discipline budgétaire plus poussée notamment dans le cadre du cash management en 2016. Faisons mieux en 2017.

 

About the Author

Leave a Reply

*