(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Le MENPF s’engage à payer les enseignants à partir du mois de mars

Source GA/Radio Métropole Haïti

 

Le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle a annoncé qu’avant la fin du mois de mars plus de 400 professeurs ayant leur lettre de nomination recevront leurs chèques. 

A l’issue d’une rencontre avec la commission éducation à la chambre des députés, Pierre Josué Agénor Cadet a renouvelé son engagement à régulariser la situation des enseignants qui ne disposent pas encore de leurs lettres de nomination. 

Dans l’intervalle, le titulaire du MENFP a révélé que des poursuites judiciaires seront engagées contre les professeurs détenant de faux diplômes. 

En organisant cette séance de travail, les parlementaires voulaient s’enquérir des problèmes qui secouent actuellement le système éducatif haïtien, particulièrement les arriérés de salaire des professeurs, cause de multiples mouvements de protestation, ainsi que le statut des enseignants. 

D’entrée de jeu, le Ministre a expliqué aux parlementaires que l’un des grands problèmes du système éducatif haïtien demeure que nombreux sont les professeurs détenteurs de lettre de nomination qui ne sont pas rémunérés parce que le MENFP n’arrive toujours pas à les retracer dans le système. Il précise que le nombre d’enseignants à qui l’Etat doit des arriérés s’élève à 2700. 

De plus, quatre mille enseignants ne sont pas encore nommés et le Ministre Cadet s’engage à régulariser cette situation d’ici à la fin du mois de mars. 

Environ une cinquantaine d’entre eux ont utilisé de faux-diplômes pour accéder aux salles de classe. Ces enseignants seront poursuivis pour usurpation de titre, faux et usages de faux, a garanti M. Cadet. 

En attendant les poursuites judiciaires, les députés membre de la commission éducation à la chambre basse, accueillent positivement les promesses du Ministre de l’Education Nationale, relatives au paiement des arriérés de salaire. 

Le Président de la commission, Ketel Jean Philippe, a profité de la présence de Pierre Josué Agénor Cadet pour formuler un ensemble de recommandations allant de la régularisation de la situation des professeurs, en passant le contrôle stricte du système éducatif, pour aboutir à l’éradication de la pratique de sous-traitance des cours. 

About the Author

Leave a Reply

*