(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

LA NEHRO DÉNONCE LES VIOLENCES DES 6,7 ET 8 JUILLET EN HAÏTI “DUES L’INCOMPÉTENCE ET À L’INSOUCIANCE DU POUVOIR EN PLACE”: POUR ELLE, LA CRISE ACTUELLE PASSE NÉCESSAIREMENT PAR DES ACTIONS CLAIRES CONTRE LA CORRUPTION EN GÉNÉRAL , LES AUTEURS ET COMPLICES DE LA DILAPIDATION DES FONDS DU PETRO CARIBE ET LE RESPECT DES DROITS SOCIAUX ET ÉCONOMIQUES DU PEUPLE HAÏTIEN

La NEHRO dénonce les violences des 6,7 et 8 juillet en Haïti “dues à l’incompétence et à l’insouciance du Pouvoir en place”: pour elle, la crise actuelle passe nécessairement par des actions claires contre la corruption en général , les auteurs et complices de la dilapidation des fonds du Petro Caribe et le respect des droits sociaux et économiques du

peuple haïtien

——

Boston, 13 Juillet 2018- (AHP)- La New England Human Rights Organization (NEHRO) a fait savoir jeudi que la solution à la crise actuelle passe nécessairement par des actions claires contre la corruption en général et les auteurs et complices de la dilapidation des fonds du Petro Caribe en particulier et des mesures concrètes tenant compte des droits sociaux et économiques du

Peuple haïtien.

 

L’organisation de droits humains basée à Boston mais qui compte des antennes en Haïti,  fait ainsi allusion aux actes de violence qui ont sévi en Haïti les 6,7,8 et Juillet 2018 et résultant de l’incompétence et de l’insouciance du Pouvoir en place, pour lequel la misère du Peuple haïtien est un leurre et la lutte contre la corruption est une farce.

 

La New England Human Rights Organization (NEHRO), dénonce les violences liées à l’augmentation abusive des prix de l’essence, mais aussi  les actes de destruction (à Pélerin 5) des maisons de multiples citoyens par la Direction Générale des Impots (DGI), la police nationale d’Haïti  (PNH) et le Parquet de Port-au-Prince sans aucune décision judiciaire, à cause de l’obscurité de leur condition sociale.

 

Face aux déboires de ces citoyens rendus sans abri par la mégalomanie du Président Jovenel Moïse, la New England Human Rights Organization (NEHRO), en appelle aux autorités de la justice pour qu’une enquête soit diligentée autour de ces faits graves hautement répréhensibles afin d’identifier leurs auteurs, les trainer par devant leurs juges

naturels, leur appliquer les sanctions prévues par les lois haïtiennes et réparer les victimes sans délai., insiste l’organisation.

 

“Il est clair, poursuit-elle, que cette hécatombe est la suite logique de l’illégitimité du Président Jovenel Moïse parachutée au Pouvoir par les forces d’argent au détriment de la démocratie qui ne jurent que par la corruption et le mépris du Peuple

haïtien”.

About the Author

Leave a Reply

*