(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Haïti-Wallonie-Bruxelles/Coopération : Inauguration, début février 2018, de trois centres mobiles de formation

Par Betty Désir

Bruxelles, 10 oct. 2017 [AlterPresse] — Trois centres mobiles de formation en soudure, électricité et énergie renouvelable seront inaugurés au début du mois de février 2018 en Haïti, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Les boites en métal servant à aménager ces centres mobiles sont fabriquées en Belgique dans le cadre de la coopération entre la Wallonie-Bruxelles Internationale (Wbi) et Haïti. Elles arriveront à Port-au-Prince à la fin du mois de décembre 2017.

Cette information a été communiquée par le directeur général du Centre d’orientation et de formation (Cof), Etienne Leroy, lors d’une visite guidée à l’intention de journalistes haïtiens de passage en Belgique, du 16 septembre au 8 octobre 2017.

Une fois arrivées en Haïti, ces boites (box) seront transportées sur des camions pour être installées à Camp Perrin, aux Cayes (Sud), au Cap-Haïtien (Nord), dans le Plateau Central (Est) et à Jacmel (Sud-est).

L’objectif de ces centres mobiles consiste à aller auprès des gens pour leur offrir de la formation afin de leur permettre d’acquérir de la compétence, poursuit Leroy.

Parallèlement, deux centres de formation similaires en cosmétologie et cuisine-pâtisserie, préalablement construits, sont déjà fonctionnels dans différents départements d’Haïti.

En 2015, 6 formateurs cadres haïtiens de l’Institut national de formation professionnelle (Infp) ont été en Belgique et ont eu un complément de formation en hydraulique et montage de containers.

Dans le cadre de ce programme initié en 2015, il y a déjà eu une dizaine de formations à raison de 15 personnes par salle de formation. Plus de 200 personnes sont formées, chaque année, indique Leroy.

Il encourage la fabrication de maisons en métal en Haïti qui peuvent résister aux ouragans et séismes.

La visite guidée du 6 octobre 2017 a été organisée à l’occasion du séjour (de deux semaines), à Bruxelles, de dix journalistes haïtiens en formation, prenant part à un projet, mis en œuvre par le Laboratoire des pratiques et identités journalistiques (Lapij) de l’Université libre de Bruxelles (Ulb/Belgique).

Cette activité et le projet « médias et démocratie dans les États fragiles » sont mis en place avec le soutien de Wallonie Bruxelles internationales (Wbi), dans le cadre de la célébration des 20 années de coopération (septembre 1997-septembre 2017) entre Wallonie-Bruxelles internationale et la république d’Haïti.

About the Author

Leave a Reply

*