(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Haïti-Justice : Le président du Sénat, Youri Latortue nie son implication dans l’arrestation de Guy Philippe

P-au-P, 14 févr. 2017 [AlterPresse] — Le sénateur de l’Artibonite et également président de la chambre haute, Youri Latortue, a nié son implication dans l’arrestation de l’ancien officier de police, Guy Philippe pour trafic de drogue, après avoir été pointé par ce dernier dans cette affaire.

Dans un rectificatif officiel en date du 13 février 2017, émanant de son bureau de communication, Latortue dénonce des « acteurs cyniques manipulant un homme emprisonné, coupé des secteurs dévoués à sa cause ».

Il se dit étonné que Philippe l’accuse d’avoir comploté pour son arrestation et son extradition.

Il souligne qu’il ne répond à ces accusations que « par acquis de conscience, mais surtout par devoir envers son département, ses mandants, son parti politique et tous ceux qui lui font confiance ».

Dans un enregistrement audio, confirmé par son épouse Nathalie Philippe, le sénateur élu de la Grande Anse, emprisonné en Floride (États-Unis d’Amérique), accuse vertement Latortue et quatre autres sénateurs du parti politique Fanmi lavalas, d’avoir comploté dans le cadre de son arrestation.

Il a donné des détails sur le déroulement de son arrestation notamment son transport vers son premier lieu de détention, avant son extradition vers les États-Unis d’Amérique.

Le sénateur Youri Latortue accuse ceux qui « rodent » autour de Guy Philippe de le pousser au « blâme gratuit et injuste ».

À ceux qui trouvent un bénéfice à orienter Philippe dans une voie erronée, le sénateur Latortue se contente de rappeler le vieil adage suivant : « Menm si manti kouri mil lane, laverite ap kembe’l yon jou kanmenm. » (Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier).

Philippe répondra à des accusations de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’implication dans des activités illicite en contrepartie d’argent, lors de son procès fixé au 3 avril 2017.

L’ancien officier de police a plaidé non coupable, lors de sa comparution devant un tribunal américain en Floride, le vendredi 13 janvier 2017.

Il a été arrêté en territoire haïtien, le jeudi 5 janvier 2017, par des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (Blts), puis extradé, en soirée, vers la Floride.

About the Author

Leave a Reply

*