(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Haïti-Éducation: Un papi de 76 ans réussi aux examens officiels de 9e année est honoré par le MENFP

Né en 1942, Jean Horel Jeudy a 76 ans. Père de sept enfants. Complètement ridé, visage un peu vidé, peau rugueuse, physique visiblement un peu réduit mais encore ferme après trois quarts de siècle. Pourtant, il s’accroche encore à l’école classique. Meubler ses connaissances est l’une des priorités du papi Jeudy qui vient de participer et réussir aux examens officiels de 9e année fondamentale, a constaté Haiti Press Network.

Ce fils de la commune de Boucan-Carré (Plateau Central), admis en secondaire 1 a été honoré, vendredi 20 juillet, à Hinche, par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) pour sa détermination, sa bravoure et son sens de service public. Car, il a été un serviteur de la nation pour le compte du ministère de l’Agriculture.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, dit le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, a tenu à rendre cet hommage bien mérité à ce courageux et exceptionnel écolier qui veut à tout prix être un modèle pour d’autres personnes qui ont tendance à abandonner l’école pour une raison ou pour une autre. Il s’agit pour le ministère d’encourager l’excellence et promouvoir les valeurs.

« On peut apprendre à tout âge. Il suffit d’avoir la volonté. La quête du savoir doit être permanente. Horel le prouve », a souligné le titulaire démissionnaire du MENFP.

De poursuivre : « Qu’est-ce qui aurait expliqué ma présence aujourd’hui à ce poste de ministre si je n’étais pas à l’école ? », s’interroge le ministre Cadet ; une façon pour mieux attirer l’attention sur l’importance de l’école dans la vie de l’homme moderne.

« Au nom de l’État haïtien, du ministère de l’Éducation nationale et en mon nom personnel, je vous présente mes plus vives félicitations », a conclu le professeur Pierre Josué Agénor Cadet, tout en donnant beaucoup d’espoir au personnel travaillant dans le Bureau départemental d’éducation.

Jean Horel Jeudy qui croit que l’école et l’éducation sont le chemin du développement et l’élément essentiel pour l’épanouissement social de chacun de nous, a été heureux de recevoir la visite du ministre, lequel lui a remis une plaque d’honneur et des livres pour avoir choisi de reprendre le chemin de l’école à cet âge. Ce, dans le but d’acquérir davantage de connaissances, en dépit de ses préoccupations de père de famille.

Salué avec ardeur par le titulaire du MENFP et le directeur départemental d’éducation du Centre, Mulaire Julsaint, Jean Horel Jeudy est désormais considéré comme une icône nationale et internationale par plus d’un.

« Le chemin emprunté par monsieur Horel doit interpeler la conscience de tout homme pensant. Félicitations ! Vous faites un choix judicieux et éclairé », balance de son côté, M. Julsaint, rappelant au passage qu’aucune société ne peut se développer sans l’éducation.

Prenant la parole en présence d’une selecte assemblée, à laquelle ont pris part, entre autres, le député de la circonscription de Boucan-Carré, un maire du département et des membres de sa famille, le papi de 76 ans n’a pas tremblé même une seconde pour délivrer son discours de circonstance, observons-nous.

Il a même fait un plaidoyer auprès du ministre Cadet en faveur de ses enseignants, dont la nomination de quelques-uns n’est pas encore effective à l’école nationale de Dupont, où il a fait son apprentissage de la 7e à la 9e année fondamentale.

« C’est avec beaucoup de fierté que je prends la parole aujourd’hui pour exprimer la joie que j’éprouve d’être à l’honneur. Je n’ai pas regretté d’avoir repris le chemin de l’école. Je vais continuer jusqu’au bout », a déclaré Jean Horel Jeudy sous une pluie d’applaudissements.

Par ailleurs, il a fait part de l’importance de l’éducation et du devoir de l’État de favoriser l’accès à ce droit fondamental que doivent jouir tous et toutes.

« Il n’y a pas d’âge pour apprendre. L’éducation et l’instruction sont la clef servant à déverrouiller toutes les portes de la vie », a-t-il poursuivi avec brio et panache dans sa langue maternelle.

Lauréat dans presque tous les concours auxquels il participe, sa motivation de retourner sur les bancs de l’école, vient justement de ce fait, avoue le septuagénaire à l’Agence. Il dit vouloir accumuler plus de connaissance, tout en continuant à se projeter tel ; un prototype pour les autres.

Très choyé et aimé dans sa communauté à Boucan-Carré et en classe par les jeunes élèves, Jean Horel Jeudy rêve d’atteindre la classe terminale.

De l’avis de l’un de ses enseignants, Abel Denoyer, Jean Horel Jeudy est un élève modèle qui motive toujours son absence en classe et qui tient à comprendre les notes du prof bien avant de quitter la salle de classe.

Ce vieillard courageux et intelligent est aujourd’hui, l’une des personnes les plus suivies par les médias. Son image est particulièrement présente sur les réseaux sociaux.

Texte : Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti.com

Photo : Sadrac Théodore

About the Author

Leave a Reply

*