USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Santé : Le gouvernement alerte sur la présence d’une maladie contagieuse de la peau, s’apparentant à de la gale en Haïti

P-au-P, 28 janv. 2021 [AlterPresse] — Le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) alerte sur la présence d’une maladie contagieuse de la peau, qui s’apparente à de la gale, dans un avis publié le jeudi 28 janvier 2021 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Un nombre indéterminé de personnes (femmes et hommes) sont déjà touchées par cette épidémie, au niveau du département de l’Ouest, notamment à Pétionville (municipalité à l’est de la capitale, Port-au-Prince), Léogane (à 41.5 km au sud de Port-au-Prince), Carrefour (à 17.1 km au sud de la capitale), Petit Goâve (à 68 km au sud de Port-au-Prince) et sur l’Ile de la Gonâve (en face de la baie de Port-au-Prince), fait savoir, dans un tweet, le premier ministre Joseph Jouthe.

Le chef du gouvernement indique avoir passé des instructions aux autorités sanitaires, afin d’aider la population à trouver une solution rapide à cette maladie.

De son côté, le Mspp, qui n’a pas évoqué les causes de cette maladie, a donné des consignes à respecter, en vue de ne pas l’attraper.

Il s’agit d’éviter d’être en contact direct avec le corps d’une personne déjà infectée.

Il faut aussi tremper, dans de l’eau bouillante, tout ce qui se trouve sur les lits et espaces pour dormir, et laisser des espaces pour faire entrer l’air dans les maisons habitables.

Désinfecter les vêtements, draps, les taies d’oreiller ainsi que les serviettes de bain, se baigner avec de l’eau propre, éviter de se gratter la peau, même si vous en avez envie, sont les principales recommandations faites par le Ministère de la santé publique et de la population.

Les personnes, ressentant les symptômes de démangeaisons, qui ont des plaques de boutons sur la peau et de la gratelle, sont conviées à se rendre rapidement dans un centre de santé, pour trouver les soins que nécessitent leur cas.

Cependant, la maladie n’est pas létale, c’est-à-dire, qu’elle ne tue pas des gens, souligne le Dr. Martial Bénêche, directeur de la Direction sanitaire de l’Ouest (Dso), dans un entretien à l’agence en ligne AlterPresse.

Une personne infectée développe les démangeaisons dans environ 6 semaines, alors que le temps de réinfection est d’environ 3 jours.

Les effets de la gale se ressentent beaucoup plus la nuit. Ce qui cause des troubles du sommeil chez les personnes infectées.

La maladie épargne le visage et le dos chez les personnes ayant des systèmes immunitaires compétents.

Cependant, la maladie peut atteindre n’importe quelle partie du corps chez les enfants et les adultes, qui sont atteints du diabète, de la tuberculose et du Virus de l’immunodéficience humaine (Vih), ajoute Bénêche.

Le traitement, qui dure en moyenne 1 à 4 soirs, avec le médicament dénommé « benzoate de benzyle », doit se faire sur toutes les occupantes et tous les occupants de la maison, afin d’assurer l’évacuation de la maladie, fait savoir la Direction sanitaire de l’Ouest au Mspp.

About the Author

Leave a Reply

*