USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

S.O.S de l’hôpital Saint-François de Sales

Publié le 2021-01-29 | Le Nouvelliste

Frappé de plein fouet par la crise économique que vit le pays, le Centre hospitalo-universitaire Saint-François de Sales (CHUSFS) fait face à un problème financier. Orientée vers le social, l’institution sanitaire n’arrive plus à couvrir ses dépenses. Les responsables disent lancer un appel à l’aide en vue de pérenniser son fonctionnement.

 « Nous connaissons de graves soucis financiers. Nous n’avons pas de partenaires et ne bénéficions d’aucune subvention de l’État. Nous recherchons des partenaires. Mais dans le contexte du Covid-19, l’économie s’est pratiquement arrêtée, il est donc difficile d’en trouver. C’est pourquoi nous lançons cet appel à l’aide, à la bonne foi et à la générosité de la société civile, de l’Etat, de bienfaiteurs », a indiqué Patrick Michel, directeur administratif de l’hôpital.

Par le passé, l’hôpital avait des partenaires financiers. Le seul qui était toujours à sa rescousse a finalement désisté faute de moyens. Il a expliqué aux dirigeants du CHUSFS qu’il lui était impossible de continuer à leur venir en aide. « Nous avons contracté des dettes très importantes mais aussi beaucoup d’argent auprès des compagnies d’assurance qui ne paient pas à temps. Si l’on avait des recouvrements à jour, cela nous faciliterait la tâche. C’est un appel qu’on lance aussi à la bonne foi des compagnies d’assurance telles que l’OFATMA, AIC… », a-t-il ajouté.

Pour assurer au moins le fonctionnement de l’hôpital 24h/24 et 7 jours sur 7, notamment pour pouvoir acheter le carburant, payer les salaires et acquitter les factures, les dirigeants ont dû changer de stratégie. Celle-ci n’est toutefois pas appréciée par les patients. « On a dû exiger des patients un dépôt pour assurer le suivi médical », a-t-il confirmé.

Le budget annuel du Centre hospitalo-universitaire Saint-François de Sales (CHUSFS) est estimé à 238 millions de gourdes. Près de 30% de ce budget n’a jamais pu être recouvert. Malgré cette situation, le directeur médical de l’hôpital fait savoir que les responsables n’entendent pas ajuster les frais de service de santé. La raison ? Ils veulent continuer à faciliter l’accès à la petite bourse. « Quand l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti est en grève, nous sommes débordés surtout au service de la maternité. En dépit du fait que le coût des services est abordable, les gens sont en grande difficulté de payer », a souligné le Dr Joseph Rodrigue Clériné.

Avec pour devise « tout par amour », rappelle le directeur général de l’institution, Mgr Ducange Sylvain, l’hôpital Saint-François de Sales reste une institution qui se tourne vers le social.  Ce n’est pas l’argent qui nous guide. Il n’a jamais été à la base de nos actions », a témoigné le pédiatre Clériné.

Avec une capacité de plus de 200 lits, le CHUSFS dispose de 300 employés. Outre les services de base (la maternité, la pédiatrie, la médecine interne et la chirurgie), il offre des services spécialisés tels que les soins d’urgence, l’urologie, l’orthopédie, l’ORL, la dermatologie. Les services de soins intensifs et la dialyse sont les dernier-nés de l’hôpital.

Edrid St Juste
About the Author

Leave a Reply

*