USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti-Insécurité : Au moins un médecin blessé par balles lors d’une manif exigeant la libération du médecin Télémaque kidnappé

Au moins un médecin résident de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), a été grièvement blessé au visage par balles, ce samedi 28 novembre, lors d’un mouvement spontané organisé par plusieurs médecins et étudiants en médecine, constate Haiti Press Network. Les médecins exigeaient la libération d’un collègue enlevé dans la nuit de vendredi a samedi par des inconnus

Alors que les manifestants qui étaient dans les rues contre l’insécurité généralisée, réclamaient la libération du Dr Hans David Télémaque, enlevé samedi matin par des inconnus armés à proximité de l’hôpital, où il venait de passer la nuit au service de médecine interne.

Tout en demandant à l’État, particulièrement aux autorités concernées d’assumer leur responsabilité face à la montée spectaculaire des cas d’enlèvement, ces manifestant ont parcouru plusieurs artères de la capitale, avant de se retrouver face à la police qui a dû sans hésiter utiliser la force pour disperser la foule qui prenait une direction interdite.

Les protestataires ont dénoncé les forces de l’ordre qui, disent-ils, se transforment en une force répressive visant à mater toutes formes de mouvements revendicatifs pourtant justes dans la société.

« Nous ne comprenons pas le comportement de la police face aux gens à mains nues qui réclament justice dans ce pays livré à toutes sortes de bandits », lâche un médecin protestataire visiblement frustré.

Soutenu avec hargne et colère par un autre, il avance ceci :« Ils font, soutient-il, très souvent usage excessif du gaz lacrymogène et tirent à hauteur d’homme sur des manifestants à mains nues. Pourquoi ne vont-ils pas déloger les bandits qui kidnappent et sèment le deuil dans les familles ? », regrette le manifestant qui s’exprimait au micro de la presse.

Des médecins qui participaient au mouvement ont conduit rapidement la victime au service d’urgence de l’HUEH pour recevoir les soins que son cas nécessite.

Par ailleurs, selon les dernières informations que nous disposons, les ravisseurs du Dr Hans David Télémaque qui accorderaient 48 heures à la famille du médecin, auraient exigé une rançon de 300 mille (300 000) dollars américains en échange de sa libération.

Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti.com  

About the Author

Leave a Reply

*