USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti : L’Action internationale des droits humains déplore la dégradation du climat sécuritaire au Bel Air et ses environs, à Port-au-Prince

P-au-P, 15 janv. 2021 [AlterPresse] — L’Action internationale des droits humains (Aidh) se dit vivement préoccupée par la dégradation du climat sécuritaire au Bel Air et ses environs, à Port-au-Prince, dans une prise de position dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« La population est prise en otage. Elle ne sait à quels saints se vouer. Jusqu’à présent, les écoles, églises, le commerce et les marchés (publics) ne fonctionnent pas. La majorité des habitantes et habitants ont fermé les portes de leurs maisons, pour aller se réfugier dans d’autres espaces ».

Les gangs armés « G9 en famille et alliés » ont été pointés du doigt dans les actes de violences, perpétrées les lundi 31 août et mercredi 2 septembre 2020, au Bel Air.

L’Action internationale des droits humains appelle les autorités à déployer des patrouilles policières fixes au centre-ville de Port-au-Prince, plus particulièrement au Bel Air, une façon de permettre à la population de reprendre normalement ses activités quotidiennes.

Elle réclame l’arrestation et le jugement des chefs de groupes armés, qui assassinent les gens et violent les femmes, en toute impunité.

L’Action internationale des droits humains recommande d’organiser des fouilles systématiques et des perquisitions en Haïti, en vue d’y ramener le calme.

About the Author

Leave a Reply

*