USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haiti–Justice : nouveau local pour les juges de la cour d’Appel de Port-au-Prince

Des anciens ministres de la justice, des militants des droits humains, la bâtonnière a.i de Port-au-Prince, le recteur de l’UEH, des avocats, le protecteur du citoyen, le doyen du tribunal de la capitale ont fait le déplacement pour assister à la cérémonie l’inauguration du nouveau siège de la cour d’appel de Port-au-Prince.

De l’aspersion de l’eau bénite en passant par la célébration Eucharistique une minute de silence a été observée à la mémoire de la juge Mimose Alexandre Janvier, décédée le samedi 13 juin 2020 et du bâtonnier défunt Monferrier Dorval, assassiné chez lui à Pèlerin 5 le 28 août dernier.

Pour la présidente a.i de la cour d’Appel de Port-au-Prince, la relocalisation de la cour constitue un pas important. Le tribunal ne fonctionnait plus en raison de la recrudescence de l’insécurité.

Maitre Norah Amilcar Jean François a souligné que depuis trois ans les juges de cette cour n’ont pas pu travailler dans la sérénité en raison notamment du climat de violence qui s’est installé au Bicentenaire.

Cette situation n’est pas sans conséquence sur le rendement des juges selon Norah Amilcar Jean François. D’ailleurs, elle a informé que durant l’exercice judicaire 2018-2019, la cour d’appel de la capitale a rendue 114 arrêts définitifs contre seulement 28 cette année pour la même période alors que 40 autres dossiers se trouvent actuellement au Parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince en attente de réquisitoire définitif.

Me Norah Amilcar Jean-François en a profité pour déplorer les problèmes auxquels le système judiciaire se trouve confronté. La magistrate a dénoncé l’indigence des moyens mis à la disposition de la justice, ce qui fait, dit-elle, que le pouvoir judiciaire est considéré comme la marche pied des deux autres pouvoirs. La présidente de la cour d’appel a également déploré l’effectif dérisoire de juges dont dispose le système,  moins de 2000 juges pour 10 à 11 millions d’habitants, indique Me Norah Amilcar Jean-François.

Jean Chrisnol Prophète

Pecdo55@gmail.com

About the Author

Leave a Reply

*