USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Garde-à-vue et relaxe d’un commerçant après une inspection du ministre Jonas Coffy

Xavier Auguste de Canez Construction a été libéré en fin d’après-midi, quelques heures après son arrestation par un juge, lors d’une visite d’inspection du ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy. « Il a été libéré. La base du chef d’accusation, marché noir et spéculation illicite, ne tient pas. Ce n’est pas le cas en l’espèce », a confié au journal l’avocate de Xavier Auguste, Me Christelle Saint-Natus, en milieu de soirée.

La loi du 20 décembre 1946 sur la spéculation ne tient pas car les prix des marchandises n’est plus fixé par le « département du Commerce», a expliqué l’avocate.

90 % des 14 400 produits du magasin sont affichés en gourdes. Il y a des céramiques dont les prix sont affichés en dollars parce que la conversion n’a pas encore été faite. Mais à la caisse, ces céramiques sont payables en gourdes, au taux du jour, a expliqué l’avocate, estimant que l’arrestation de Xavier Auguste était « arbitraire ».

« Nous sommes certains que la défaite du droit n’est qu’éphémère », a poursuivi Me Christelle Saint-Natus qualifiant de «mensongères » les accusations du ministre Coffy selon lesquelles les propriétaires de ce magasin sont de mèche avec des bandits armés qui ont fait chanter leurs armes au moment de l’inspection.

Le Nouvelliste a appris que des associations du secteur privé devraient se réunir sur cet incident.

Accompagné d’un juge de paix, de deux substituts commissaires du gouvernement et de policiers, le ministre du Commerce et de l’Industrie avait ordonné l’arrestation de Xavier Auguste, un des responsables de cette entreprise. Il avait été  conduit et gardé à vue au commissariat de Delmas 33. « Tous les prix à Canez Construction sont toujours affichés en dollars… », a indiqué Jonas Coffy.

Dans la zone de Delmas 4 où est situé Canez Construction et au moment de la visite du ministre, des tirs nourris d’armes automatiques ont été entendus. Une vive tension a alors régné dans ce quartier. Le ministre du Commerce estime qu’il a été personnellement visé par ces tirs.

« Environ 20 minutes après notre arrivée à Canez Construction, nous avons été pris en otage et il y avait beaucoup de tirs. Ils ont tiré sur nous. Il s’agit d’une tentative d’assassinat. Mwen te ka mouri. Cela prouve dans ce pays qu’il y a des gens et des secteurs intouchables. C’est comme si l’État n’existait pas pour eux… », a dénoncé Jonas Coffy qui indexe les responsables de Canez Construction dans cette situation. Pour le ministre, cette situation prouve qui contrôle les gangs dans le pays.

Sur son compte Twitter, le ministère du Commerce a fait savoir que Jonas Coffy, accompagné de juges de paix et d’une cohorte d’inspecteurs du MCI et de journalistes, a effectué, le mardi 13 octobre 2020, une tournée d’inspection à travers différentes stations d’essence et des entreprises de la zone métropolitaine. « Ces visites d’inspection, prises en charge par le ministre en personne, visent trois objectifs principaux : 1- appliquer les mesures prévues par la loi contre les propriétaires de stations d’essence refusant d’approvisionner la population;

2- vérifier si en réaction à l’appréciation de la gourde par rapport au dollar, les commerçants ne diminuent pas les prix de leurs produits ; 3- mettre en branle les régimes de sanctions prévues par la loi contre les contrevenants à l’arrêté du 19 septembre 2018 et les communiqués 003 et 004 du MCI, portant obligation de libeller et d’afficher les prix des services et produits sur tout le territoire national en gourdes », précise le ministère.  

Roberson Alphonse et Robenson Geffrard

About the Author

Leave a Reply

*