USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

En Haïti, le nombre de personnes en détention préventive prolongée augmente de jour en jour

Haïti, « un pays qui n’est ni dirigé ni gouverné », quoique disent et fassent Jovenel Moise et Joseph Jouthe et leur cep-dermalog mort né…

Mercredi 14 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–Le nombre de personnes en détention préventive prolongée en Haïti a augmenté de 6,3 % au cours de l’année dernière, selon un rapport du Réseau national pour la défense des droits de l’homme, publié aujourd’hui.

L’organisation a révélé qu’au cours de la période allant de septembre 2019 au même mois de cette année, le taux de détenus en attente de jugement est passé de 72,3 % à 78,7 %, et le nombre de condamnations a été réduit.

Les mouvements de protestation antigouvernementaux, la situation sécuritaire précaire, les grèves récurrentes et la récente pandémie de Covid-19 ont eu un impact négatif sur l’année judiciaire, et sur la situation des prisonniers en particulier.

Selon l’organisation, sur les 10 974 détenus, 8 634 sont en attente de jugement, alors que seulement 2 340 ont été condamnés dans toutes les juridictions du pays.

Début octobre, le ministère de la Justice a annoncé une nouvelle opération visant à lutter contre la détention préventive prolongée, qui touche plus de 78 % des prisonniers hormis les prisonniers politique perdus dans les cachots du pénitencier national.

Ducarmel Gabriel, commissaire du gouvernement a.i., a précisé que le plan consiste à tenir quotidiennement des audiences correctionnelles et des procès criminels sans l’assistance d’un jury pour résoudre les affaires en cours, dans un pays où la justice est hautement dénoncée de corruption.

Notons que ce n’est pas la première initiative de ce genre, car en 2019, l’ancien commissaire Paul Villard a mis en œuvre plusieurs projets et a réussi à obtenir la libération de quelque 3 000 détenus. Il a également réduit de près de 50 % le nombre de mineurs en détention préventive prolongée.

About the Author

Leave a Reply

*