USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Assassinat Dorval : 3 mois après, toujours pas de verdict, le groupe “Nou se Dorval” presse l’Exécutif

Trois mois après l’assassinat crapuleux de l’ancien Bâtonnier Monferrier Dorval le 28 Aout dernier chez lui, les membres de la structure dénommée : « Nou se Dorval » pressent les autorités judiciaires et policières à mettre tout en œuvre en vue de faire toute la lumière autour de cet acte.

Déception, amertume, regret, injuste. Les qualificatifs fusent de toutes part face à la lenteur constatée au niveau de la justice dans le cadre du traitement du dossier Monferrier Dorval, lâchement assassiné le 28 Août, à Pèlerin, non loin  la résidence de Jovenel Moise.  Me Katiane Philippe de « Nou se Dorval » dénonce le refus catégorique du chef l’exécutif de faire droit à la demande de plusieurs structures internationales dont la CIB de mettre sur pied d’une commission d’enquête indépendante internationale du dossier Dorval.

Me Fleriscar Dieuseul, un autre membre de cette structure, a dénoncé, pour sa part, des manœuvres visant à étouffer le dossier. L’homme de lois appelle la corporation à la vigilance.

Trois mois après l’assassinat crapuleux de Me Dorval le pays attend toujours les conclusions de l’enquête ouverte suite aux cambriolages de la scène de crime ainsi que celle du cabinet d’instruction qui a conduit à la disparation de certaines pièces du dossier.

Se référant aux récentes déclarations de Jovenel Moise sur l’assassinat de Me Dorval, Me Ramong Jean Louis, également membre de « Nou se Dorval », croit savoir que la juge d’instruction en charge du dossier doit exploiter cette piste.

Depuis l’assassinat de Maitre Dorval, quatre individus ont été interpellées.  Il s’agit de Modler Senegeau, Valéry Dort, Dunès Vilpique et Mackender Fils-Aimé. Cers derniers sont soupçonnés d’avoir planifié l’assassinat de Me Dorval selon les autorités.

Jean Chrisnol Prophète

pecdo55@gmail.com

About the Author

Leave a Reply

*