USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Un blindé de la PNH incendié par des bandits de Village-de-Dieu

Une vive tension a régné au Bicentenaire jeudi. À l’origine, une intervention de la Police nationale d’Haïti (PNH) suivie de l’incendie par des bandits armés d’un blindé. Sur le théâtre de l’opération, le véhicule blindé qui tentait de se déplacer était resté coincé dans un égout à ciel ouvert. Ce qui a permis aux malfrats de commettre leur forfait. Sur des vidéos amateurs circulant sur la Toile, on pouvait entendre les malfrats savourer ce qu’ils considèrent comme un exploit. « Oui, je viens d’incendier un blindé. Ils ont voulu mettre des séparateurs (pour isoler la zone). Voilà ce qu’ils ont eu », s’est exclamé un membre du gang. 

Pour contenir les enlèvements contre rançon à Port-au-Prince, la police avait mis en mars 2020 des séparateurs dans toutes les artères conduisant à Village-de-Dieu. Les autorités ont pris cette décision parce que la plupart des personnes enlevées ont été séquestrées dans cette zone. Une stratégie qui avait donné des résultats. En conférence de presse le 22 janvier, le numéro un de la DCPJ, Frédéric Leconte, avait laissé entendre que la police allait encore utiliser cette stratégie. « On a identifié les zones les plus touchées par les enlèvements. Nous sommes en train d’adopter des mesures pour renforcer les dispositifs de sécurité dans ces zones. Avec le ministère des Travaux publics, on est en train de prendre des dispositions pour contenir ces zones. Il y aura également des opérations ponctuelles », avait-il annoncé. 

Après l’incendie du blindé jeudi, la zone du Bicentenaire était pratiquement déserte. Des tirs nourris ont été entendus durant plusieurs heures. On ignore si des policiers ont été victimes au cours de cet incident. Le journal n’a pas pu avoir une réaction des responsables de l’institution policière.

Jean Daniel Sénat

Auteur

About the Author

Leave a Reply

*