USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Le kidnapping est parrainé et est lié au processus électoral, selon le président Jovenel Moïse

Alors que les actes de kidnapping se multiplient dans le pays, les autorités continuent d’afficher leur incapacité à protéger la population. Le président de la République qui ne cesse de promettre une solution à cette situation estime que le kidnapping est parrainé et est lié au lancement du processus électoral. Dans son nouveau programme hebdomadaire baptisé ‘’ Ti kozri avek pèp la’’ sur sa page Facebook, Jovenel Moïse a encore une fois promis lundi de résoudre le phénomène du kidnapping.

Publié le 2021-02-01 | Le Nouvelliste

Plus d’un an depuis que les kidnappeurs font la pluie et le beau temps en toute impunité dans le pays, ruinant et endeuillant les familles haïtiennes. Plus d’un an aussi depuis que les autorités promettent de résoudre le phénomène du kidnapping. Le président de la République qui a souligné qu’il est le premier concerné par les actes de kidnapping dans le pays, estime qu’il y a des mains politiques dernières les enlèvements visant à déstabiliser le pays.

Selon Jovenel Moïse, les résistances face au changement se présentent sous plusieurs formes. « Les résistances au changement se présentent sous la forme de ‘’ peyi lòk, kraze brize, boule’’, intimidation, violence verbale et aussi kidnapping », a-t-il dénoncé lundi dans son nouveau programme hebdomadaire baptisé ‘’ Ti kozri avek pèk la’’ diffusé notamment sur sa page Facebook.

«Kidnapping sa gen marenn ak parenn. Je vous donne la garantie que les marraines et les parrains du kidnapping seront appréhendés et personne ne pourra parler de persécutions politiques ni d’abus de pouvoir », a menacé Jovenel Moïse comme pour dire qu’il y a des mains politiques derrière le kidnapping.

« Nous ne sommes pas là pour dénoncer le kidnapping, mais nous sommes là pour le combattre. Moun ki konnen yap itilize kidnapping tankou yon zam politik pou destabilisze peyi a, n ap rive sou ou », a lancé le chef de l’Etat.

Selon le locataire du Palais national, le kidnapping peut créer un sentiment de peur chez la population et peut les pousser à ne pas aller voter. Pour Jovenel Moïse, les cas de kidnapping ont augmenté dans le pays en octobre dernier à l’annonce des préparatifs pour l’organisation des élections.  

Le président a fait savoir que le système de renseignement et d’intelligence du pays sera équipé de moyens technologiques pour mieux faire son travail « et appréhender les auteurs intellectuels et physiques du kidnapping… »

« Vous qui choisissez d’exaspérer la population, je vous dis que ‘’ nap rive sou ou’’, c’est ma responsabilité. Nous n’avons pas d’autres choix que de vous combattre », a fulminé le chef de l’Etat. « En bon général, je vais mener la lutte contre le kidnapping, je vais le faire pour vous la population… », a-t-il promis.

Encore une fois et ce depuis 2017, le président de la République promet de rétablir la sécurité, la paix et la sérénité dans le pays.  

Robenson Geffrard
About the Author

Leave a Reply

*