USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Le CEP du 22 septembre avance sans avoir prêté serment devant la Cour de cassation

Toujours pas de date fixée par la Cour de cassation pour la prestation de serment des membres du Conseil électoral provisoire nommé par le président de la République le 18 septembre dernier. Ce qui n’empêche pas pour autant le CEP d’avancer. Les conseillers ont en effet formé leur bureau de quatre membres et promettent qu’ils seront impartiaux et honnêtes.

« La direction exécutive informe le public en général et la presse en particulier que les membres du Conseil électoral provisoire (CEP), nommés par arrêté présidentiel en date du 18 septembre écoulé, ont pris la décision administrative de mettre en place le bureau du Collège électoral », selon un communiqué publié vendredi qui porte la signature du directeur exécutif du CEP, Max Délices.

Au terme d’une séance tenue à l’extraordinaire, poursuit le communiqué, ledit bureau est ainsi composé : conseillère Guylande Mésadieu, présidente ; conseillère Esperancia César, vice-présidente ; conseillère Josette Macillon, secrétaire générale et conseiller Guy Roméus, trésorier. « Le Conseil électoral affirme sa volonté de s’acquitter de sa tâche avec dignité, impartialité et honnêteté », conclut le communiqué.

Après avoir hésité, Le Nouvelliste a appris que les conseillers électoraux sont entrés en possession de leur bureau au siège du CEP à Pétion-Ville. « Ils sont tous dans leur bureau et travaillent normalement… », a confié au journal une source au CEP.

Ce Conseil électoral dénoncé même par le parti du président Jovenel Moïse, le PHTK, attend encore la convocation de la Cour de cassation pour sa prestation de serment. Plusieurs organisations et partis politiques avaient déjà fait opposition à la Cour contre la prestation de serment des conseillers électoraux.

Robenson Geffrard
About the Author

Leave a Reply

*