USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

L’appel des écrivains de langue française à l’OIF : pas de support à Jovenel Moïse

Des grands noms des littératures de langue française ont signé le 21 février une lettre ouverte à la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Cette lettre, dont copie a été déposée au Bureau de l’OIF en Haïti, demande à l’OIF de n’apporter aucun support au gouvernement de Jovenel Moïse et d’appuyer la création d’un  gouvernement de transition proposé par la société civile. Les  signataires sont représentatifs des 5 continents de la francophonie. Parmi eux, des récipiendaires des plus prestigieux prix existant dans le monde francophone. Des monstres sacrés comme René Depestre, Patrick Chamoiseau, Laurent Gaudé… Des étoiles montantes comme le Sénégalais Felwine Sarr. Des romancières consacrées comme Yanick Lahens, Ananda Devi…

C’est une grande partie du gratin des littératures de langue française qui a ainsi pris position et lancé cet appel à l’OIF. Il y va, selon eux, de la crédibilité personnelle de la secrétaire générale et de celle de l’organisation que certains accusent de n’être qu’un «fonctionnariat» peu soucieux de la réalité des communautés francophones alors que seul un tel souci peut «justifier» son existence.

Outre René Depestre et Yanick Lahens, on peut citer d’autres grands noms haïtiens de la littérature francophone: Syto Cavé, Lyonel Trouillot, Évelyne Trouillot, Christophe Philippe Charles.

La pétition reste ouverte. D’autres noms s’ajoutent quotidiennement à ceux des cinquante premiers signataires. Ainsi, deux autres grandes personnalités littéraires: Fred Vargas et Daniel Pennac leur ont emboîté le pas.

About the Author

Leave a Reply

*