USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Kidnapping et Crimes : »Do not travel to Haïti », insistent les États-Unis qui exigent pourtant la tenue d’élections dans l’immédiat dans le pays

L’Administration Biden invite les ressortissants américains à ne pas voyager en Haiti et les haïtiens à prendre le chemin des urnes

Lundi 12 avril 2021 ((rezonodwes.com))– Alors que l’administration Biden, à travers l’ambassade américaine et l’USAID, apporte son appui au projet de référenfum illégal de Jovenel Moïse et invite même les haïtiens à y participer massivement , le Departement d’Etat a émis une alerte de sécurité ce 12 avril 2021 exhortant les ressortissants américains à  » ne pas voyager en Haïti en raisons d’enlèvements, de crimes, de troubles civils et de COVID-19. « 

Décrivant la situation sécuritaire en Haïti , le département écrit : « les enlèvements sont répandus et les victimes comprennent régulièrement des citoyens américains. Les ravisseurs peuvent utiliser une planification sophistiquée ou profiter d’opportunités imprévues, et même des convois ont été attaqués. Les cas d’enlèvement impliquent souvent des négociations de rançon et des victimes de citoyens américains ont été physiquement blessées lors d’enlèvements. Les familles des victimes ont payé des milliers de dollars pour sauver les membres de leur famille.

Les crimes violents, tels que le vol à main armée et le détournement de voiture, sont courants. Les voyageurs sont parfois suivis et violemment attaqués et volés peu après avoir quitté l’aéroport international de Port-au-Prince. Les voleurs et les détourneurs de voitures attaquent également les véhicules privés coincés dans une forte congestion du trafic et ciblent souvent les conducteurs isolés, en particulier les femmes. « 

En conséquence, l’ambassade des États-Unis exige que son personnel utilise le transport officiel vers et depuis l’aéroport.

Les manifestations, les manifestations, les brûlures de pneus et les barrages routiers sont fréquents, imprévisibles et peuvent devenir violents. Le gouvernement américain est extrêmement limité dans sa capacité à fournir des services d’urgence aux citoyens américains en Haïti – l’assistance sur place est disponible uniquement auprès des autorités locales (Police nationale haïtienne et services d’ambulance). La police locale n’a généralement pas les ressources nécessaires pour réagir efficacement aux incidents criminels graves.

Le personnel du gouvernement américain est découragé de marcher à Port-au-Prince et dans d’autres quartiers. Seuls les membres adultes de la famille âgés de plus de 18 ans sont autorisés à accompagner les employés du gouvernement américain affectés à l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince.

Il est interdit au personnel du gouvernement américain en Haïti de :

  • Visiter les établissements après la tombée de la nuit sans parking sécurisé sur place;
  • Utiliser de tout type de transport public ou de taxis;
    -Visiter les banques et utiliser les guichets automatiques;
  • Conduire la nuit;
    -Voyager n’importe où entre 1 h 00 et 5 h 00
  • Visiter certaines parties de la ville à tout moment sans approbation préalable et sans mesures de sécurité spéciales en place.

Source : https://travel.state.gov/content/travel/en/traveladvisories/traveladvisories/haiti-travel-advisory.html

About the Author

Leave a Reply

*