USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti-Media : Opération musclée de la PNH à l’Arcahaie contre des militants politiques, un journaliste de Radio Zenith agressé

Certains riverains de la cité du drapeau ont dénoncé des actes d’intimidation des agents de la Police nationale encagoulés mardi lors d’une opération musclée pour empêcher les militants politiques de manifester dans la ville. Les manifestants ont pointé du doigt le maire principal de la ville accompagné du vice délégué de la commune et de plusieurs policiers des unités spécialisées de la PNH.

Le magasin d’un homme d’Affaires à l’Arcahaie a été incendié. Des témoins rapportent que cet incendie aurait été l’oeuvre des policiers qui opéraient dans la zone. Des détonations étaient entendues dans plusieurs endroits à la cité du drapeau durant toute la journée et les agents des unités spécialisées de la PNH ont tiré à hauteur d’homme ont indiqué des journalistes sur place.

Ivenson Joinville, journaliste de Zenith FM, qui couvrait les événements  dans la cité du drapeau, a annoncé en direct dans l’après midi du mardi vers 17h qu’il a été agressé par des Policiers. Les agents de la PNH qui menaient une opération dans la commune de l’Arcahaie ayant identifié sa motocyclette portant le logo de Radio Zenith FM l’ont criblée de balles. 

Une attaque dénoncée par les journalistes de la Station. Le Président directeur général de Zenith FM et ancien maire de la Croix des bouquets Rony Collin a indiqué que l’institution ne restera pas les mains croisées.

Pour la deuxième journée de grève organisée contre le kidnapping et pour forcer le Président Moïse à partir le 7 février au terme de son mandat selon la constitution de 1987, elle a été suivie par la majorité de la population tout comme la première. Cette journée a été un peu plus mouvementée avec des attaques hors normes des policiers contre les citoyens qui manifestaient leur mécontentement contre le pouvoir répressif de Jovenel Moïse.

Au champ de mars, près du Palais présidentiel, il y a eu des affrontements entre les forces de l’ordre et les militants politiques. Des agents de la PNH ont bombardé les manifestants de gaz lacrymogène. Ils ont tiré dans toutes les directions pour disperser les militants massés aux abords du Palais National de Port au Prince. Un jeune homme a été blessé par balles à la jambe.

HPN

Photo : Archives

About the Author

Leave a Reply

*