USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti – FLASH : Les États-Unis suspendent les vols d’expulsion d’haïtiens

Haïti - FLASH : Les États-Unis suspendent les vols d'expulsion d'haïtiens

Les États-Unis ont suspendu vendredi 5 février 2021 les vols d’expulsion vers Haïti, signe que l’administration de Joe Biden tente d’affirmer son contrôle sur l’agence d’Immigration et du contrôle des frontières du Département de la sécurité intérieure (ICE Immigration and Customs Enforcement ) dont les récentes expulsions ont enfreint ses directives qui stipule que seuls les terroristes présumés et les criminels condamnés qui constituent un danger pour le public peuvent être expulsés du territoire américain.

Rappelons que lors son accès au pouvoir, le Président Joe Biden avait ordonné un moratoire de 100 jours sur l’expulsion, tandis que le système et les procédures d’éloignement des migrants et des demandeurs d’asile étaient soumis à révision. Mais le 26 janvier dernier, un juge texan (nommé par Trump) a suspendu l’application de ce moratoire et l’ICE avait repris les expulsions vers l’Afrique, Haïti et l’Amérique centrale.

« Les expulsions massives vers Haïti pendant le mois de l’histoire des noirs sont mauvaises et inhumaines », a déclaré sur les réseaux sociaux l’organisation « Mouvement du Réseau d’Action Familiale » (FANM) alors que l’ICE a procédé les lundi 1er et mardi 2 février 2021 à l’expulsion de 166 haïtiens vers Port-au-Prince.

Les nombreux appels jeudi soir et aux premières heures du vendredi à l’équipe d’Alejandro Mayorkas, le nouveau Secrétaire à la sécurité intérieure, appels qui auraient impliqué entre autres Guerline Jozef, cofondatrice de la « Haitian Bridge Alliance », un groupe de soutien aux immigrants ; Patrice Lawrence le Directeur national des politiques et du plaidoyer pour le réseau UndocuBlack et le personnel du bureau du Sénateur démocrate Chris Van Hollen ont porté fruit, l’administration Biden a suspendu vendredi 5 février pour une durée indéterminée lles vols de déportation vers Haïti, évitant la déportation dans les deux prochaines semaines de près de 1,800 autres haïtiens supplémentaire en attente….

Par ailleurs, rappelons que ces derniers jours, les autorités américaines ont également renvoyé à pied des haïtiens arrivés par le Mexique, d’El Paso (Texas), à la ville frontalière de Ciudad Juarez, en violation d’un accord de l’administration Trump avec le gouvernement mexicain. qui avait accepté le retour des guatémaltèques, des honduriens et des salvadoriens ayant traversé son territoire mais pas les haïtiens.

SL/ HaïtiLibre

About the Author

Leave a Reply

*