USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti-Elections : Renouvellement du personnel politique, les différentes étapes en cours pour la réalisation des élections en Haïti

Depuis sa prise de fonction le 13 Janvier 2021, Mathias Pierre ministre délégué chargé des questions électorales et des relations avec les partis continue de mettre les jalons pour faciliter l’organisation des élections au cours de cette année 2021, déclarée année électorale par le Président de la République Jovenel Moïse. Malgré les tentatives faites pour entamer un dialogue entre les différentes parties concernées par la crise politique au cours de l’année 2020 notamment  avec les partis de l’opposition, ces tentatives sont restées vaines face une frange de l’opposition dite extrémiste qui ne jure que par le départ du Chef de l’Etat.

Avec l’appui des instances internationales comme l’OEA et les Nations Unies sans oublier le support d’une grande partie de la population rurale, Jovenel Moïse entend consulter les citoyens sur la réforme constitutionnelle par référendum en Juin prochain. Même si l’article 284-3 de la Constitution interdit cette forme de consultation, pour le Chef de l’Etat, le référendum reste l’expression de la volonté populaire d’autant plus que des enquêtes menées par le BRIDES prouvent que 87% de la Population réclament une nouvelle Constitution.

“Avec toutes les difficultés que connait le pays au regard de la Constitution de 1987, même amendée, Il n’y a pas une personne qui serait contre la réforme constitutionnelle lancée par le Président Jovenel Moïse”, a fait savoir l’ancien Candidat à la Présidence aux élections de 2015. Même l’opposition, qui demande la transition, promet une nouvelle constitution au pays.

Tous les secteurs consultés sur la question reconnaissent cette nécessité a souligné M. Pierre indiquant que  la Constitution demeure un obstacle majeur au développement du pays. “Après chaque élection il y a toujours des contestations, la Constitution avec toutes les ambiguïtés qu’elle charrie est en grande partie responsable de la situation”, a indiqué Mathias Pierre. D’autre part, le Ministre délégué en charge des questions électorales fait remarquer que la réforme constitutionnelle peut aussi aider le pays à faire des économies. Les Elections coûtent trop chères. Les Nations unies estiment à 3 fois plus les coûts 

Le ministre délégué en charge des questions électorales a rappelé que les élections font partie de la priorité du gouvernement pour l’année 2021, car, a indiqué Mathias Pierre, le personnel politique doit être renouvelé, c’est aussi le principe de l’alternance politique en démocratie. “Haïti a choisi un régime démocratique, le gouvernement reste dans cette ligne”, a martelé l’ancien candidat à la Présidentielle de 2015. “Sans les élections nous ferons face à une crise institutionnelle sans pareille. Nous ne voulons pas rentrer dans ce jeu car il est de la responsabilité du gouvernement d’organiser ces élections”, a indiqué le Ministre délégué.

Pour la tenue de ces élections, la sécurité et un accord politique restent évidemment les grands défis du gouvernement et toutes les instances concernées qui travaillent afin de ramener la confiance des électeurs. Le gouvernement a également fait la mise en place d’une cellule spéciale anti-kidnapping que Préside le Directeur de la PNH Léon Charles pour  contrôler les  Kidnappeurs et réduire les crimes commis dans la région métropolitaine.

Des Pourparlers sont en cours avec les partis politiques qui veulent aller aux élections afin de trouver un “modus Operendi” sur l’organisation des joutes attendues après le référendum de Juin prochain. Le gouvernement a déjà versé 20 millions de dollars dans un fonds fiduciaire géré par le Programme des nations Unies pour le développement pour l’acquisition de matériels sensibles et non sensibles ainsi que la logistique.

L’impression des cartes d’identification unique avance à grand pas a souligné Mathias Pierre avec l’Office nationale d’identification nationale(ONI) qui fournit autour de 56 mille cartes par jour. Dans toutes les missions consulaires les haïtiens ont la possibilité de faire enregistré. En République dominicaine, environ 900 compatriotes ont déjà retiré leur carte a indiqué le ministre délégué chargé des questions électorales. Il a ajouté qu’environ 4 millions de citoyens sont enregistrés dans le système électoral sur les 6,5 millions d’électeurs estimés par le système des Nations Unies. 

Eddy Trofort

HPN

About the Author

Leave a Reply

*