USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

7 février 2021 ; l’opposition annonce une mobilisation sans répit

Des dirigeants du Secteur démocratique et populaire, de la Direction politique de l’opposition démocratique et de Konbit ont soumis au public un nouveau calendrier de mobilisation visant au respect des dispositions de l’article 134-2 de la Constitution, statuant sur la fin du mandat du président Jovenel Moise

Lundi 18 janvier 2021 ((rezonodwes.com))– L’opposition entend intensifier la mobilisation pour déloger le Chef de l’État Jovenel Moise du Palais national avant le 7 février 2021. Réunis à Delmas, des dirigeants de l’opposition ont annoncé un nouveau calendrier de mobilisation allant du  19 janvier jusqu’au 22 janvier. Cette planification prend en compte des conférences-débats, des manifestations et des sit-in à Port-au-Prince et dans les provinces.

‘’Le 19 janvier, un débat portant sur la transition de rupture et rassemblement culturel sera organisé à la Faculté des Sciences humaines (FASCH). Le 20 janvier prochain, à l’occasion de l’investiture du nouveau président américain Joe Biden, nous marcherons à Port-au-Prince jusqu’à l’ambassade américaine. D’autres rendez-vous sont attendus le 21 dans les Nippes pour dénoncer la répression policière contre des manifestants, et le 22 la population entend manifester sur tout le territoire’’, a détaillé Josué Merilien, dirigeant de Konbit.

Brutalité policière

Le pouvoir est en train d’instrumentaliser la Police nationale d’Haiti à des fins politiques, croit comprendre Nènèl Cassy, dirigeant du Secteur démocratique. Il fait état des actes d’intimidation subis par sa famille à Miragoane.

Des provocations de policiers instruits par le commissaire du gouvernement ont particulièrement visé sa mère et son frère, a-t-il dénoncé. Un véhicule de la famille a été pris en otage, le 15 janvier par des agents de l’ordre, a évoqué le pourfendeur du PHTK qui ne jure que par le départ de Jovenel Moise pour offrir au pays une alternative de changement.

S’agissant de la mise en garde du directeur général ai de la PNH à propos de l’interdiction de manifester sur la route de l’Aéroport, les dirigeants de l’opposition désapprouvent la communication de Léon Charles. Ils prévoient de défier l’autorité policière en défilant bientôt sur cet axe interdit par la police.

Herve Noel
vevenoel@gmail.com

About the Author

Leave a Reply

*