USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Le service de l’immigration a émis son premier passeport électronique

La direction de l’Immigration et de l’Émigration (DIE), trois mois après avoir annoncé des mesures concernant le nouveau passeport qui intégrera des mesures de sécurité biométriques, a informé, jeudi 21 janvier 2021, de l’émission de son premier passeport électronique. Il s’agit d’un livret muni d’une puce électronique permettant d’accéder à vos informations personnelles dans tous les pays du monde à l’aide d’un lecteur de signature électronique qui a été imprimé et livré au président de la République, Jovenel Moïse, lors d’une visite dans les locaux de l’institution.

Le directeur général de l’Immigration, Joseph Cianciulli, joint par téléphone, a fait savoir que l’impression de ce premier passeport est le signe que l’institution est prête à produire pour les demandeurs de passeport ce nouveau prototype. Il ne reste, pour que cela soit fait en toute légalité, qu’un décret du président et certaines signatures notamment au niveau du ministère des Finances.

« Depuis trois mois, on avait annoncé des changements. D’ici la semaine prochaine, on pourra lancer l’opération de production du passeport électronique. On attend la publication du décret dont le texte est déjà soumis à l’exécutif pour rendre obligatoire ce passeport électronique qui est conforme aux normes internationales de l’aviation civile », a déclaré Joseph Cianciulli.

En marge de cette visite, Jovenel Moïse, sur son compte Twitter, a félicité les techniciens de la DIE et les hauts cadres de l’administration publique qui ont rendu possible la concrétisation du projet de passeport électronique. « Ce pas important permet à Haïti de se mettre à jour et de faciliter le déplacement de ses citoyens à l’étranger. Déjà quatre ans que nous travaillons sur le projet du passeport électronique. C’est devenu aujourd’hui une réalité. Ce passeport dispose à la fois de données biométriques et biographiques, et respecte [les prescrits] de l’OACI tout en protégeant contre l’usurpation d’identité », s’est réjoui le président de la République.

Concernant les passeports émis avant ces nouvelles mesures pour 10 ans, le directeur général de la DIE a rassuré la population en donnant la garantie que ces documents de voyage seront valides jusqu’à leur expiration. Toutefois les nouveaux demandeurs de passeport seront dans l’obligation de se présenter en personne à l’immigration ; il ne  sera plus question de passer par les agences.

Les mesures de sécurité biométriques, placées sur la puce intégrée au passeport, pourront être lues par le nouveau système d’information et d’analyse des données sur la migration (MIDAS), qui va lui-même faciliter le passage des voyageurs grâce à la saisie automatique des informations biométriques et renforcer la sécurité, selon la DIE. Le MIDAS est déjà installé depuis février au bureau de la Direction de l’Immigration et de l’Émigration (DIE), il vient d’être installé à l’aéroport international Toussaint Louverture et est déjà fonctionnel au Cap-Haïtien. 

Ricardo Lambert
About the Author

Leave a Reply

*