USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Images-vidéo d’une cruauté impitoyable de la police haïtienne applaudie de surcroît par son chef Léon Charles

https://platform.twitter.com/widgets/tweet_button.96fd96193cc66c3e11d4c5e4c7c7ec97.fr.html#dnt=false&id=twitter-widget-0&lang=fr&original_referer=https%3A%2F%2Frezonodwes.com%2F2020%2F11%2F20%2Fimages-video-dune-cruaute-impitoyable-de-la-police-haitienne-applaudie-de-surcroit-par-son-chef-leon-charles%2F&partner=tfwp&size=l&text=Images-vid%C3%A9o%20d%E2%80%99une%20cruaut%C3%A9%20impitoyable%20de%20la%20police%20ha%C3%AFtienne%20applaudie%20de%20surcro%C3%AEt%20par%20son%20chef%20L%C3%A9on%20Charles%20%7C%20Rezo%20N%C3%B2dw%C3%A8s&time=1605953372462&type=share&url=https%3A%2F%2Frezonodwes.com%2F2020%2F11%2F20%2Fimages-video-dune-cruaute-impitoyable-de-la-police-haitienne-applaudie-de-surcroit-par-son-chef-leon-charles%2F&via=rezo_nodwes

Léon Charles, ex-diplomate Tèt Kale converti en chef d’une milice privée Tèt Kale, croyant se retrouver en territoire conquis, après 15 ans d’absence, se serait mis à rouspéter contre les braves manifestants du 18 novembre 2020 : « Après avoir applaudi les policiers pour l’extrême acte de cruauté impitoyable en fonçant à toute allure sur 2 manifestants à moto, si les citoyens de ce pays ne se soulèvent pas pour exiger ma démission comme un lâche tortionnaire et vil domestique d’un pouvoir sanguinaire luttant pour sa survie, c’est qu’il n’y a vraiment pas d’Hommes dans ce pays« .

minute de réflexion

L’image parle d’elle-même

Vendredi 20 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Observer par vous-même le degré de cruauté impitoyable de la police haïtienne au service du régime de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise. On n’en doutait pas que les hommes de Nornil Rameau et de Léon Charles étaient capables de tout et d’aller très loin, mais pas aussi loin. C’est la chronique d’un massacre annoncé avec cet acte affreux et cruel, commis par des agents dûment identifiés d’une unité spéciale de la PNH…et c’est le silence radio, impunité oblige.

Tout d’abord, Rezo Nòdwès, sans avoir la moindre prétention de faire l’apologie de la violence aveugle exercée par la police haïtienne alors qu’elle devait être une institution apolitique, tient a s’excuser auprès de ses fidèles lectrices et lecteurs pour la diffusion de ces images. Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’elles sont déposées sur nos pages, devrions-nous l’admettre. C’est purement de la cruauté impitoyable exercée par la police dont la mission principale est de servir et de protéger la population.

Que personne ne vienne nous dire 3 jours ou une semaine plus tard, pour justifier l’injustifiable et défendre l’indéfendable, que les freins du véhicule-bélier avaient lâché ou que le conducteur se trompait de pédales.

Ces atrocités ont été diffusées en direct à l’antenne de Télé Pacific et depuis lors aucune enquête n’a été ouverte pour remonter aux auteurs de cette barbarie, si l’on peut ainsi l’appeler. Bien au contraire, le DG de facto importé de Washington a applaudi, a félicité ses hommes pour « mission bien remplie ». Ils étaient à la hauteur de leurs taches, mais JAMAIS présents lors des multiples invasions de Bel-Air par le caïd Barbecue, membre-fondateur des gangs fédérés G9 an fanmi sur recommandation expresse du président Jovenel Moise.

Terroriser la population, instaurer la peur, est-ce de cette façon que le DG Léon Charles entend « pacifier” les rues ? Jugez-en par vous même, la vidéo est assez explicite. C’est affreux et épouvantable, nous n’en croyons pas nos yeux.

Un crime de trop ! Qui viendra freiner le pouvoir dictatorial de Jovenel Moise dans ses élans de destruction des vies ? Et à quand la fin de l’impunité et de la corruption institutionnalisée en Haïti ? Que dit la mission onusienne ?

About the Author

Leave a Reply

*