USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti – Social : «Les forces du mal parlent haut et fort, terrassent notre pays»

Haïti - Social : «Les forces du mal parlent haut et fort, terrassent notre pays»

Dans un note de presse, l’Archevêché de Port-au-Prince, par la voix de Mgr Max Leroy Mésidor, dit constater depuis quelque temps la descente aux enfers de la société haïtienne ; que la violence des bandes armées prend une proportion sans précédent. Aussi il dénonce les complaisances et les complicités d’où qu’elles viennent ; et demande aux autorités de l’État de s’assurer que les personnes séquestrées soient le plus rapidement relâchées.

” […] Haïtiennes et Haïtiens d’ici et d’ailleurs, Sœurs et frères,

Depuis quelque temps, nous constatons la descente aux enfers de la société haïtienne. Les forces du mal parlent haut et fort, terrassent notre pays et menacent gravement notre espérance de peuple.

La violence des bandes armées prend une proportion sans précédent. Ainsi, la peur s’installe dans les esprits et dans les cœurs.

Les personnes ou groupes de personnes qui fournissent les armes, les autorités publiques qui ne font rien pour résoudre cette crise ne sont pas à l’abri de tout soupçon. Nous dénonçons les complaisances et les complicités d’où qu’elles viennent.

Les Évêques, le clergé de Port-au-Prince et le peuple de Dieu d’ici et d’ailleurs sont amèrement indignés devant les dernières tournures des événements qui accentuent la situation d’insécurité dans le Pays:

Ajouté à tout cela, l’enlèvement https://www.haitilibre.com/article-33459-haiti-insecurite-l-eglise-victime-de-kidnapping.html le dimanche 11 avril de cinq prêtres, de deux religieuses et de trois membres de la famille du Père Jean Anel Joseph, de la Société des Pères de Saint Jacques. Les personnes enlevées allaient justement participer à l’installation de Père Jean Ane! comme curé de la paroisse Immaculée Conception de Galette Chambon.

3 – Face à cette situation lamentable et révoltante, l’Archevêché de Port-au-Prince crie sa colère et son désarroi. Il demande aux autorités de l’État de s’assurer que les personnes séquestrées soient le plus rapidement relâchées, sans versement de rançon et que le pays tout entier respire enfin un renouveau de sécurité et de sérénité.

L’Archevêché de Port-au-Prince exprime aussi sa proximité et sympathies à toutes les personnes victimes d’enlèvement et de toute autre forme de violence, souvent dans l’indifférence flagrante des autorités publiques.

Les prêtres, les pasteurs, les religieux, les religieuses se dépensent corps et âme, pour le développement humain intégral de leurs frères et sœurs. Ils sont en droit comme tout citoyen d’ailleurs, d’attendre respect et sécurité. Ils ne cèderont pas face à l’intimidation.

Nous réclamons pour tous les missionnaires et tout le peuple la sécurité et la paix. Nous exigeons la libération Immédiate et sans condition de nos frères et sœurs retenus.

Aux kidnappeurs et aux commanditaires de kidnappings, nous disons haut et fort:

Sispan n detwi peyi a,
Sispan n detwi lespwa pèp Ayisyen
Sispan n mode dwèt kap banou manje

Que la lumière du Christ Ressuscité nous éclaire et que le Dieu de la vie nou accompagne dans notre marche, à travers des sentiers abrupts, vers un lendemain meilleur !”

HL/ HaïtiLibre

About the Author

Leave a Reply

*