USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti – RD : Le trafic d’enfants haïtiens s’est intensifié le long de la frontière

Haïti - RD : Le trafic d'enfants haïtiens s'est intensifié le long de la frontière

Jorge Galván, un militant des droits de l’homme à Santiago en République Dominicaine a déclaré que malgré le renforcement militaire et la surveillance accrue des ONG des deux Nations, le trafic d’enfants et d’adolescents haïtiens s’est intensifié le long de la frontière de la Province de Dajabón et sont transportés pour la plupart vers Santiago, pour y mener diverses activités.

Selon Galván, lorsque ces mineurs sont transférés illégallement d’Haïti, ils sont exposés à toutes sortes d’abus de la part des trafiquants soulignant que le problème est dramatique et qu’une solution urgente doit être recherchée car il en arrive de plus en plus chaque jour.

Beaucoup de ces enfants et adolescents passent la nuit dans des lieux publics ou dorment dans des bâtiments abandonnés et d’autres lieux malsains. Le jour Iis marchent dans les rues avec des boîtes à cirage, d’autres nettoient les vitres des véhicules, d’autres encore se consacrent à la mendicité, la collecte de bouteilles, de plastiques et d’autres objets que les gens jettent et qu’ils peuvent revendre, souvent pour le compte d’individus sans scrupule.

Certains, victimes de mafias qui opèrent en Haïti en collusion avec des dominicains son exploité en domesticité, souvent abusés où vendu dans des réseaux de prostitutions.

Un responsable dominicain des migrations de la zone Nord a expliqué qu’il existe des traités internationaux qui interdisent l’expulsion des enfants et adolescents mineurs quelque soit leur nationalité. Il a indiqué que ces enfants peuvent être pris en charge et hébergés au Conseil national pour les enfants et les adolescents (Conani) en attendant de retrouver leur parents, un processus qui peut s’avérer très long.

Le professeur haïtien Jean Baptiste, ancien dirigeant de la Protection Civile au Cap Haïtien, affirme que le trafic d’enfants vers la République Dominicaine est grave.

L’avocat José Alberto Peña, Vice-président du Coordonnateur d’organisations populaires de la zone Sud de Santiago, a indiqué qu’avec des représentants d’autres entités, il a sauvé 7 enfants haïtiens (3 filles et 4 garçons) qui résidaient dans le secteur pauvre connu sous le nom de « Cañada del Diablo », qui étaient exploités par leurs compatriotes. Les enfants ont été remis au Conani.

S/ HaïtiLibre

About the Author

Leave a Reply

*