USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti-Education : 215 055 candidats de 9e AF attendus le lundi 12 octobre dans les salles d’examens, tout est prêt selon le MENFP

Les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), ont informé en conférence de presse le jeudi 8 octobre, au local de l’Inspection générale du ministère, que tous les préparatifs relatifs à l’organisation des examens d’État sont pratiquement à point pour démarrer les épreuves, dès le lundi 12 octobre prochain, a constaté Haiti Press Network.

Deux semaines sont prévues pour le déroulement de ces examens d’État qui vont valider l’année scolaire 2019-2020.

Les épreuves débutent avec les candidats de la 9e année fondamentale, ceux des Écoles normales d’instituteurs (ENI) et des Centres d’éducation familiale (CEF) pour la première semaine, a rappelé le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune qui souligne en passant l’importance de l’évaluation des apprentissages pour toute la société.

Ainsi, indique-t-il, 215 055 candidats en 9e année fondamentale, 2 802 candidats d’Écoles normales d’instituteurs (ENI) et 310 candidats des Centres d’éducation familiale (CEF) sont attendus lundi par le MENFP sur le territoire national pour passer les épreuves.

Le département de l’Ouest accueillera le plus grand nombre de candidats chiffré à 98 777 participants. Tandis que le département des Nippes recevra le plus petit nombre évalué à 6 420 candidats. 

Le numéro 2 du ministère rappelle que les mêmes consignes seront d’application stricte au cours de la période des examens. Les participants ont pour devoir de les respecter scrupuleusement. Sinon, passible de sanction, tout candidat qui aurait enfreint les principes, a averti le responsable.

Suivant les consignes :

1- Tout candidat surpris en flagrant délit de fraude ou ayant un comportement répréhensible verra sa copie annulée et sera invité à laisser le local après qu’un procès-verbal aura été dressé. Le candidat fautif ne pourra pas participer aux examens pour une durée minimale de deux ans.

2- Aucun candidat ne peut pénétrer dans un centre d’examens avec une arme, quelle que soit sa nature.

3- Le port de l’uniforme est obligatoire pendant la passation des épreuves.

4- L’usage des calculatrices programmables et de tout autre appareil de communication est formellement interdit.

5- Les téléphones cellulaires sont formellement interdits dans les centres d’examens, sauf pour les responsables, au besoin. Ainsi, l’usage du téléphone est interdit pour les surveillants et les superviseurs.

6- Tout candidat surpris en flagrant délit de fraude avec un téléphone cellulaire sera éliminé.

7- Toute personne surprise en flagrant délit de fraude aux abords et/ou dans les centres d’examens sera mise aux arrêts et remise aux autorités judiciaires pour les suites légales.

8- Il est interdit aux agents préposés à la sécurité des centres d’examens de pénétrer dans les salles d’examens.

9- Personne ne peut avoir accès à un centre d’examens sans une autorisation spéciale des autorités centrales (Ministre, Direction générale, BUNEXE, Direction départementale.

Ont pris également part à cette conférence de presse : le directeur du Bureau national des examens d’État (BUNEXE), le professeur Renan Michel ; Mme Nadine Henry, directrice de l’enseignement fondamental ; M. Maxime Mésilas, directeur de l’enseignement secondaire et le coordonnateur des Directions départementales du MENFP, M. Hérold Latortue.

Les responsables informent que les degrés de difficulté des textes d’examens seront moyens, compte tenu, ajoutent-ils, de cette année scolaire particulièrement difficile, à cause des problèmes de toutes natures.

Notons que les épreuves du baccalauréat (fin d’études secondaires) se dérouleront la semaine suivante.

Texte : Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti.com

Photo : Anderson Elien 

About the Author

Leave a Reply

*