USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Gala de l’environnement : des personnalités et institutions honorées par ACLEDD et Haïti Climat

Pour leur implication et leur engagement dans la lutte pour la protection de l’environnement et le climat en Haïti, plusieurs personnalités, entreprises et autres institutions ont été honorées par l’association « Action pour le climat, l’environnement et le développement durable» (ACLEDD) et la plateforme multimédia « Haïti Climat », lors de la première édition du « gala de l’environnement et du climat » organisée, mardi 22 décembre à l’hôtel Oasis. Au cours de cette soirée, les organisateurs ont institué le « Prix de la médaille verte » qui constitue désormais une forme de récompense à toute initiative engagée, chaque année, sur l’environnement avec un impact positif sur la communauté, comme le confie Valéry Fils-Aimé, l’un des organisateurs de la soirée.

Publié le 2020-12-28 | Le Nouvelliste

Toute l’équipe de « Haïti et Climat et d’ACLEDD » était mobilisée pour réussir cette soirée à laquelle ont assisté l’ancien ministre de l’Environnement, Joseph Jouthe (invité d’honneur), actuel Premier ministre de la République, du ministre de l’Environnement, Abner Septembre, du secrétaire d’État à la Jeunesse, Charlot Jacquelin Junior, de l’ancien président de la Chambre des députés, Garry Bodeau, ainsi que des personnalités importantes de la société civile entre autres.

ACLEDD, depuis 2016, s’inscrit dans une démarche de lutte contre la dégradation de l’environnement. Cette structure ne cesse de tirer la sonnette d’alarme et de mettre en garde la population contre les conséquences de notre tradition de mauvaise gestion de l’environnement, précise le journaliste Patrick Saintt-Pré, coordinateur général de cette équipe réunissant des professionnels de divers horizons. La plateforme « Haïti Climat » qu’il a fondée avec le gestionnaire Valéry Fils-Aimé, a, pour sa part, la mission principale d’aider ACLEDD à sensibiliser le public dans son ensemble à la nécessité de se mettre au travail pour éviter le pire.

Dans ses propos contextualisant l’événement, Patrick Saint-Pré n’a pas manqué d’exhorter les forces vives de la nation à s’approprier cette cause vitale par la recherche de solutions à la dégradation accélérée de notre environnement qui menace notre existence. Il prône une réponse collective à cette situation de risques permanents. « Chaque citoyen, chaque secteur, chaque groupe organisé a son mot à dire. Seule une appropriation totale et sans condition de la cause environnementale peut nous épargner cette douloureuse épreuve de compter des victimes et d’enregistrer d’énormes dégâts matériels à chaque fois qu’une catastrophe survient. Sinon, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge », croit le journaliste qui, grâce à une bourse d’Internews, faisait partie des 3000 autres journalistes venus du monde ayant couvert, à Paris, la Cop21.

Les institutions récipiendaires du « Prix de la médaille verte »

Pour sa contribution à la protection de l’environnement, sa lutte pour la biodiversité et l’écologie, le Prix de la médaille verte a été décerné au « Jardin botanique des Cayes (JBC) » créé par l’agronome William Cinéa et inauguré le 3 septembre 2003. Ce jardin offre une grande diversité de plantes natives, forestières, endémiques, ornementales, médicinales et fruitières pour tous projets d’aménagement paysager, des habitats et de reforestation. Située à Bergeau (ville des Cayes), cette institution scientifique de conservation entend orienter les actions relatives au reboisement et à la restauration des écosystèmes au niveau local, national et même au niveau de la Caraïbe.

Le prix a été également décerné à la « Réserve écologique Wynne Farm » située à Kenscoff (Ouest). Cet espace a été créé en 1956 par Victor Wynne. Il s’agit d’une réserve écologique déclarée zone protégée par le ministère de l’Environnement, est plantée de milliers d’espèces d’arbres. C’est à la fois un véritable refuge pour les humains et les animaux, notamment des oiseaux migrateurs venus de partout comme en Amérique du Nord.

Pour ses nombreux projets et initiatives financées pour la préservation de l’environnement et contre le réchauffement climatique, la sauvegarde de la biodiversité, la restauration de sites, la protection d’espèces endémiques en voie de disparition, la gestion et le recyclage de déchets, la protection des bassins versants, Fondasyon konesans ak Libète (FOKAL) a été récipiendaire de ce prix. Cette institution évolue en Haïti depuis 1995.

Deux personnalités ont décroché le Prix de la Médaille verte aussi. il s’agit, d’une part,  de René Durocher, naturaliste averti, photographe animalier et consultant en biodiversité faunistique. En 2009, il a créé l’association Eko Ayiti qui promeut des technologies respectueuses de l’environnement. Il met au point un foyer écologique à biomasse pour contribuer à réduire l’usage du bois comme combustible, cause première de la sévère déforestation que connaît le pays. Depuis des années, il s’adonne à la promotion d’énergies propres pour la consommation domestique. Il est auteur d’ouvrages consacrés à la biodiversité d’Haïti.

Il s’agit, d’autre part, de Kénel Délusca qui est détenteur d’un doctorat et d’un post-doctorat en géographie physique de l’Université de Montréal. Cet ingénieur-agronome a été ancien chef de mission de l’assistant technique dans le cadre du projet AP3C du ministère de l’Environnement et de l’Union européenne. En octobre 2017, il a été sélectionné, sur un total de 640 postulants à travers le monde, pour être l’un des auteurs principaux du rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), sur les changements climatiques et les terres. L’expert haïtien est également vice-président du groupe d’experts des PMA de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Le co-présentateur de l’émission « Haïti Climat » sur Magik 9, Valéry Fils-Aimé, évoque sa grande satisfaction du déroulement de la soirée qui a permis au grand public de connaître de grandes initiatives de certains acteurs silencieux en qui, pourtant, coule le sang vert. Pour lui, ce sont des modèles qui peuvent inspirer d’autres initiatives du genre.

Au cours de cette soirée, d’autres personnalités, dont des journalistes, ont été honorées également pour leur engagement dans la cause de l’environnement et du climat.

Worlgenson Noël

Auteur

About the Author

Leave a Reply

*