USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Kesner Pharel : nous ne sommes pas sur la voie de la reprise

La dernière note de politique monétaire de la Banque de la République d’Haïti laisse apparaitre au premier trimestre un déficit budgétaire qu’on pourrait qualifier de record, puisqu’il représente 23,6 des 39,2 milliards prévus pour tout l’exercice fiscal 2020-2021.

Ce qui reflète exactement la situation politique et sécuritaire du pays selon Kesner Pharel. Intervenant ce vendredi pendant le journal du matin, il a émis des doutes sur les prévisions du ministère de l’économie pour l’année en cours :

«  Avec un peu plus de 8 milliards de gourdes de recettes fiscales par mois contre 11 prévues et 16,3 milliards de dépense mensuelles, on se dirige vers un déficit record. Il est clair que le pacte de gouvernabilité ne sera pas respecté.» 

Autre point d’inquiétude pour l’économiste : le fait que la banque centrale ait avancé 20,7 des 23,6 milliards manquant. Ce qui annonce de nouvelles pressions sur la gourde à brève échéance, affirme Kesner Pharel.

La période carnavalesque, le referendum et les élections vont occasionner de nouvelles dépenses et la balance commerciale est revenue à son niveau habituel. C’est-à-dire très déficitaire rappelle-t-il.     

« Nous ne sommes pas sur la voie de la reprise. Au contraire, l’inflation qui s’annonce va occasionner une nouvelle hausse de la pauvreté. »

Une prévision qui n’a rien d’engageante…

AL/Radio Métropole

About the Author

Leave a Reply

*