USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti – Économie : Plus de 20 milliards de déficit au 1er trimestre 2020/2021

Haïti - Économie : Plus de 20 milliards de déficit au 1er trimestre 2020/2021

Au niveau national, la reprise de l’activité économique entamée au cours du 4e trimestre 2020 a été relativement modérée en dépit de la hausse enregistrée au cours du mois de décembre 2020. Le climat des affaires s’est dégradé au cours du mois d’octobre 2020 en raison des conditions sécuritaires précaires dans le pays.

Toutefois, vers la fin du trimestre, une relative amélioration a été observée sous l’effet de l’augmentation du flux de visiteurs et des transferts privés sans contrepartie ainsi que l’ouverture des frontières avec la République Dominicaine rapporte la note sur la politique monétaire de la Banque de la République d’Haïti (BRH) pour le 1er trimestre de l’exercice fiscal 2020/ 20121 (octobre à décembre 2020)

Après une inflation mensuelle de -1,2% en octobre, les prix à la consommation ont connu des hausses de 0,5% et 1% en novembre et décembre respectivement. S’agissant du taux d’inflation annuel, il s’est porté à 19,2 % en décembre, en baisse de 6 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent.

Sur le plan du commerce extérieur, les données préliminaires ont montré une augmentation en valeur des importations au cours du premier trimestre 2021 comparativement au premier trimestre 2020.

Du côté des exportations, la performance enregistrée au premier trimestre 2021 a montré une relative stagnation en dépit du fait que la conjoncture ait changé. La reprise observée au cours du 1er trimestre de l’exercice 2021, n’a permis de retrouver que le niveau observé à la même période de l’année fiscale précédente.

En matière de finances publiques Haïti a enregistré un déficit budgétaire au cours du premier trimestre de l’exercice fiscal 2020/2021 (octobre à décembre 2020.) financé à hauteur de 20,7 milliards de Gourdes par la BRH. A noter que pour l’année fiscale en cours, le financement du déficit budgétaire ne devrait pas dépasser les 39,3 milliards de Gourdes selon le pacte de gouvernance économique et financière signé entre la Banque centrale et le ministère de l’Économie et des Finances.

À court terme, les perspectives de l’économie haïtienne dépendent de l’évolution de la situation sociopolitique et sécuritaire. En effet, ces deux aspects devraient peser significativement sur l’atteinte des objectifs en termes de croissance économique et de recettes publiques avec, in fine, des répercussions sur le plan monétaire.

Téléchargez la note complète de la BRH 1er trimestre 2019/2020 (PDF) :https://www.haitilibre.com/docs/note_polmon1t21.pdf

HL/ HaïtiLibre

About the Author

Leave a Reply

*