USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

Haïti – Économie : Haïti parmi les pays auxquels la BID accordera la priorité aux prêts

Haïti - Économie : Haïti parmi les pays auxquels la BID accordera la priorité aux prêts

Le juriste Mauricio Claver-Carone (45 ans, nouveau Président de la Banque Interaméricaine de développement (BID) depuis le 1er octobre, pour les 5 prochaines années, prévoit que son mandat profitera principalement aux petits pays, y compris ceux de l’Amérique centrale et des Caraïbes.

À cette fin « l’équipe de direction que nous allons constituer sera la plus représentative des petits pays dans l’histoire de la BID » qui compte actuellement 48 pays membres, dont 26 emprunteurs, ces derniers tous d’Amérique latine et des Caraïbes.

Selon les informations de la BID, depuis sa neuvième augmentation générale de capital (IDB-9), la Banque a cherché à consacrer au moins 35% du volume de tous ses prêts annuels aux petits pays vulnérables de la région. Un groupe de pays qui comprend les Bahamas, la Barbade, le Belize, la Bolivie, le Costa Rica, la République dominicaine, l’Équateur, El Salvador, Guatemala, Guyana, Haïti, le Honduras, la Jamaïque, le Nicaragua, le Panama, le Paraguay, le Suriname, Trinité-et-Tobago et l’Uruguay.

Claver-Carone, ancien conseiller pour les Amériques et visage visible ces deux dernières années de la politique du Président Donald Trump à l’égard de l’Amérique latine, a déclaré qu’il pensait que les pays d’Amérique centrale et des Caraïbes « ont toujours les plus grands défis en raison de leur forte exposition aux aléas naturels majeurs, leur faible diversification économique et leur grande dépendance au tourisme et aux envois de fonds. »

Il estime que ce dont « les populations d’Amérique centrale et des Caraïbes ont simplement besoin, ce sont des opportunités dans leurs pays, une liberté d’innovation, une bureaucratie agile et en cela, nous pouvons aider, un accès au financement ».

Dans ce contexte, il a déclaré que, sous sa direction, l’institution financière accordera la priorité au soutien financier aux petites et moyennes entreprises, afin d’avoir un impact sur la création d’emplois et la richesse nationale.

HL/ HaïtiLibre

About the Author

Leave a Reply

*