USA: +1-754-4266-3266 / Haïti: +509-4483-9758 | raynaldlouis@gmail.com

AYITIKA S.A et l’Université Nouvelle Grande Anse signent un accord autour de la production du cacao

À l’occasion de la Journée mondiale du cacao et du chocolat, célébrée 1er octobre, l’entreprise AYITIKA S.A et l’Université Nouvelle Grand’Anse (UNOGA) ont signé une convention de partenariat visant à augmenter la rentabilité et la résilience des jardins créoles cacaoyers dans le grand Sud. Il sera aussi question de contribuer manière plus globale à la compétitivité du cacao haïtien sur le marché international.

Ce protocole d ‘accord autour de la production du cacao se justifie par le fait que le système agroforesterie à base de cacao présente un potentiel énorme pour apporter une partie des réponses durables aux grands défis de la région en termes de sécurité alimentaire pour les familles rurales, de création de richesses et de préservation des ressources naturelles, a précisé l’UNOGA dans une note. À l’échelle nationale, ces temps, estiment les signataires, les principaux problèmes rencontrés par les différents acteurs de la filière sont le manque de références documentées permettant de faire évoluer durablement et efficacement le modèle de cacaoculture actuel. Ce modèle, ajoutent-ils, est peu productif et vulnérable face aux aléas climatiques.

Dans le cadre de cette convention, les deux parties s’engagent à conduire des actions recherches et d’innovation pour mettre à disposition des acteurs un panier de références dar lequel ils pourront évaluer puis choisir les solutions les plus adaptées à leurs contraintes leurs possibilités d’investissement, poursuit la note. Ces actions, ont-ils assuré, porteront sur une meilleure valorisation de variétés et de la qualité du cacao de la région Sud, la gestion écologique des jardins creol cacaoyers, la gestion des ravageurs et des maladies, la production de biofertilisants et biopesticides, la fermentation, la transformation du cacao et autres produits du système renforcement de capacités techniques.

C’est l’ancien sénateur de la Grande-Anse Maxime Roumer, qui a paraphé le document pour l’UNOGA tandis que l’agronome Jean Chesnel Jean a signé pour Ayitika. 

Ricardo Lambert
About the Author

Leave a Reply

*