(USA) 1-929-312-0328 infos@haitimedia.com

Enquête judiciaire sur l’attaque contre le cortège présidentiel

Source LLM / radio Métropole Haïti

 

 

Les autorités policières ont transmis hier au Parquet de Port-au-Prince le rapport de l’enquête sur l’attaque contre le cortège présidentiel à l’Arcahaie le 7 avril 2017. 

L’inspecteur général en chef de la Police, Ralph Stanley Brice, affirme que le manque de coordination entre la sécurité rapprochée du chef de l’état et le commissariat de l’Arcahaie serait l’une des causes de la faille sécuritaire. Les enquêteurs de l’Inspection générale ont recommandé également des sanctions contre le commissaire de police de l’Arcahaie coupable de n’avoir pas adopté les dispositions nécessaires. 

Lors d’une audition de la commission justice de la chambre des députés, hier, le chef de la Police, Michael Ange Gédéon, a fait valoir que les investigations administratives et judiciaires ont été bouclées. La direction générale de la Police devra adopter des dispositions pour corriger les failles dans le dispositif sécuritaire. 

L’enquête de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a été réalisée en toute diligence conjointement avec le Parquet, a expliqué M. Gédéon jugeant que les enquêtes ont permis de fixer les responsabilités et appréhender les auteurs de l’attaque. 

Le commissaire du gouvernement Ocname Daméus a assuré que le processus judiciaire sera poursuivi dans le cadre de dossier. Il rappelle que des individus avaient été appréhendés lors de l’enquête préliminaire du Parquet. 

L’attaque contre le cortège présidentiel est un crime selon la législation haïtienne, a dit le chef du Parquet promettant d’approfondir le dossier. Il révèle avoir déjà transféré le dossier au cabinet d’instruction. 

Dans l’attente du rapport du juge instructeur le commissaire du gouvernement a laissé entendre qu’il pourra acheminer de nouvelles indices au magistrat instructeur. 

About the Author

Leave a Reply

*